Vous êtes ici : Accueil du site > Littérature > bibliographie critique

bibliographie critique

1. Ouvrages (par ordre chronologique)

Gide (André), Découvrons Henri Michaux, Gallimard, 1941.

Bertelé (René), Henri Michaux, Pierre Seghers, coll. «Poètes d'aujourd'hui», no 5, 1946.

Coulon (Philippe de), Henri Michaux, poète de notre société, Neuchâtel, La Baconnière, 1949.

Bréchon (Robert), Henri Michaux, Gallimard, coll. «La Bibliothèque idéale», 1959; nouv. éd., coll. «Pour une bibliothèque idéale», 1969.

Jouffroy (Alain), Henri Michaux, Le Musée de poche, 1961.

Engler (Winfried Franz), Henri Michaux. Das Michaux-Bild 1922-1959, Tübingen, Université de Tübingen, 1964.

Goffin (Robert), Le fil d'Ariane, Nizet, 1964.

Ajuriaguerra (Julian de) et Jaeggi (François), Le Poète Henri Michaux et les Drogues hallucinogènes (Contribution à la connaissance des psychoses toxiques. Expériences et découvertes du poète Henri Michaux), Bâle, Sandoz, 1963.

Bellour (Raymond), Henri Michaux ou une mesure de l'être, Gallimard, coll. «Les Essais», 1965.

Badoux (Laurent), La Pensée d'Henri Michaux. Esquisse d'un itinéraire spirituel, Zurich, Juris Verlag, 1963; rééd. Munich, Dissertations-Druckerei Charlotte Schön, 1965.

Aelberts (Alain-Valéry), Henri Michaux: Verbe stratifié, visage ascendant, Liège, Éditions Dynamo, 1967.

Murat (Napoléon), Henri Michaux, Éditions Universitaires, coll. «Classiques du xxe siècle», 1967.

Leonhard (Kurt), Henri Michaux, Stuttgart, Verlag Gerd Hatje; Paris, Tisné; et Londres, Thames and Hudson, 1967.

Loras (Olivier), Rencontre avec Henri Michaux au plus profond des gouffres, Chassieu, J. et S. Bleyon, coll. «Connaissance de l'être», 1967.

Bowie (Malcolm), Henri Michaux: A Study of his Literary Works, Oxford, Clarendon Press, 1973.

Béguelin (Marianne), Henri Michaux esclave et démiurge. Essai sur la loi de domination-subordination, Lausanne, L'Âge d'homme, 1974.

Bonito Oliva (Achile), Henri Michaux, la taupe, Rome, éd. Carte Segrete, 1988.

Bonnefoi (Geneviève), Henri Michaux peintre, Ginals, Abbaye de Beaulieu, 1976.

Shepler (Frederic J.), Creatures Within, Imaginary Beings in the Work of Henri Michaux, Bloomington (Indiana), Physsardt, 1977.

La Charité (Virginia A.), Henri Michaux, Boston, Twayne, 1977.

Dubbe (Daniel Otto), Reise, imaginäre Reise und «Reise» unter Drogen. Untersuchungen zu Henri Michaux, Hambourg, Hartmut Lüdke Verlag, 1977.

Broome (Peter), Henri Michaux, Londres, Athlone Press, 1977.

Velinsky (Ludmila A.), From the Gloom of Today to New Greatness of Man: Itinerary by Henri Michaux, Builder of New Poetry, New York, Vantage Press, 1977.

Le Clézio (J. M. G.), Vers les icebergs, Montpellier, Fata Morgana, 1978.

Burty David (James), La Fantasmagorie dans l'œuvre d'Henri Michaux, Fernand Nathan et Éditions de l'Océan indien, 1981.

Peyré (Yves), En appel de visages, Verdier, 1983

Pieyre de Mandiargues (André), Aimer Michaux, Montpellier, Fata Morgana, 1983.

Maulpoix (Jean-Michel), Michaux passager clandestin, Seyssel, Champ Vallon, 1984.

Bounoure (Gabriel), Le Darçana d'Henri Michaux, Montpellier, Fata Morgana, 1985.

Butor (Michel), Improvisations sur Henri Michaux, Montpellier, Fata Morgana, 1985. Réédité sous le titre Le Sismographe aventureux. Improvisations sur Henri Michaux, La Différence, coll. «Les Essais», 1999.

Edson (Laurie), Henri Michaux and the Poetics of Movement, Saratoga (Californie), Anma Libri, 1985.

Bertho (Sophie), «Un certain Plume» de Henri Michaux. Analyse des thèmes et du discours, Romanisches Seminar der Universität Hamburg, 1985.

Smadja (Robert), Poétique du corps. L'Image du corps chez Baudelaire et Henri Michaux, Berne, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, Publications universitaires européennes, série XIII, coll. «Langue et littérature françaises», vol. 129, 1987.

Elkan (Lajos), Les Voyages et les Propriétés d'Henri Michaux, New York, Berne, Franfort-sur-le-Main et Paris, Peter Lang (en français), 1988.

Giusto (Jean-Pierre), Mourier (Maurice) et Paul (Jean-Jacques), Sur Henri Michaux, Presses universitaires de Valenciennes, 1988.

Ouvry-Vial (Brigitte), Henri Michaux. Qui êtes-vous?, Lyon, La Manufacture, 1989.

Durrell (Lawrence), Henri Michaux, poète du parfait solipsisme, suivi de «Poème en l'honneur d'Henri Michaux», bilingue, trad. par F. J. Temple, Montpellier, Fata Morgana, 1990.

Cels (Jacques), Henri Michaux. «Plume précédé de Lointain intérieur», Bruxelles, Labor, coll. «Un livre, une œuvre», 1990.

Crapiz (Sergio), Henri Michaux, le poetiche dello spazio interiore, Florence, Atheneum, coll. «Basilea», no 5, 1990.

Jouffroy (Alain), Avec Henri Michaux, Monaco, Le Rocher, 1992.

Trotet (François), Henri Michaux ou la sagesse du vide, Albin Michel, 1992.

Segarra Montaner (Marta), Una topografìa del ser: espacio y temporalidad en Henri Michaux, Séville, Ediciones Alfar, 1992.

Geisler (Eberhard), Henri Michaux. Studien zum literarischen Werk, Stuttgart et Weimar, Verlag J. B. Metzler, coll. «Romanistische Abhandlungen», no 7, 1992.

Pachet (Pierre), Un à un. De l'individualisme en littérature (Michaux, Naipaul, Rushdie), Seuil, coll. «La Couleur des idées», 1993.

Baatsch (Henri-Alexis), Henri Michaux, peinture et poésie, Hazan, 1993.

Pacquement (Alfred), Henri Michaux: peintures, avec un essai de Raymond Bellour, Gallimard, 1993.

Martin (Jean-Pierre), Henri Michaux, écritures de soi, expatriations, José Corti, 1994.

Maulpoix (Jean-Michel), Chemins de traverse. Pour saluer Henri Michaux, La Maison des Amis du Livre, 1994.

Rey (Jean-Dominique), Henri Michaux. Rencontre, Dumerchez, 1994 (repris sous le titre «L'Expérience des signes» dans Catalogue de Marseille, 1993, p. 210-213; nouvelle édition augmentée dans Henri Michaux, L'Atelier des Brisants, 2001).

Ridon (Jean-Xavier), Henri Michaux, J. M. G. Le Clézio: l’exil des mots, Kimé, 1995.

Fintz (Claude), Expérience esthétique et spirituelle chez Henri Michaux, L'Harmattan, 1996.

Aleo (Giovanna), Una scrittura dell'«errance». Percorsi esistenziali e formali nell'opera di Henri Michaux, Catane, C.U.E.C.M. (Cooperativa Univ. Editr. Catanese di Magistero), 1996.

Le Bouteiller (Anne), Michaux: les voix de l'être exilé, L'Harmattan, 1997.

Mason (Rainer Michael) et Cherix (Christophe), Henri Michaux. Les Estampes. 1948-1984, catalogue raisonné, Genève, Cabinet des Estampes du musée d'Art et d'Histoire et Patrick Cramer Éditeur, 1997 (avec un texte de Bernard Gheerbrant).

Travnicek (Reinhard), Jenseits von Logos und Phantasma. Henri Michaux's Ästhetik der Subversion des Symbolischen und des Imaginären, Francfort-sur-le-Main (et al.), Peter Lang, 1997.

Noël (Bernard), Vers Henri Michaux, préface de Pierre Vilar, Draguignan, Éditions Unes, 1998.

Halpern (Anne-Élisabeth), Le Laboratoire du poète, Seli Arslan, 1998.

Peyré (Yves), Henri Michaux. Permanence de l'ailleurs, José Corti, 1999.

Brun (Anne), Henri Michaux ou le Corps halluciné, Institut d'édition Sanofi-Synthélabo, coll. «Les Empêcheurs de penser en rond», 1999.

Milner (Max), L'imaginaire des drogues : de Thomas De Quincey à Henri Michaux, Gallimard, coll. «Connaissance de l'inconscient», 2000.

Roubaud (Colette), Colette Roubaud commente «Plume précédé de Lointain intérieur» d'Henri Michaux, Gallimard, coll. «Foliothèque», 2000.

Roger (Jérôme), Henri Michaux, poésie pour savoir, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2000.

Zanghi (Filippo), Un hérétique de l'espace. Notations de l'expérience chez Henri Michaux, Lausanne, Archipel, coll. «Essais», 2002.

André-Acquier (Geneviève), Le fil des mots, lecture de Henri Michaux, éd. Réciproques, 2002

Abdoun (Mohammed Ismaïl), Lecture de Michaux. Angoisse et évasion dans l'œuvre de Henri Michaux, Alger, Éditions ANEP, 2003.

Bonnefoi (Geneviève), Henri Michaux, Villeneuve-de-Rouergue, Association «Mouvements», coll. «Mémoires», 2003 (rassemble vingt textes publiés entre 1956 et 1987).

Bonnefis (Philippe), Le Cabinet du docteur Michaux, Galilée, 2003.

Sieber (Petra), Das ungeborne Ich. Strukturanalytische Untersuchungen zumliterarischen Werk Henri Michaux, Münster, Hambourg et Londres, Lit Verlag, coll. «Text und Welt», no 11, 2003.

Martin (Jean-Pierre), Henri Michaux, Gallimard, coll. «Biographies», 2003.

Verger (Romain), Onirocosmos, Henri Michaux et le Rêve, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004.

Schefer (Jean-Louis), in Figures de différents caractères, P.O.L., 2005

Grossman (Evelyne), La Défiguration – Artaud, Beckett, Michaux, éds. de Minuit, coll. Paradoxes, 2004.

Rigaud-Drayton, Margaret, Henri Michaux : poetry, painting, and the universal sign, Oxford modern languages and literature monographs, Claerndon Press, Oxford, 2005.

Parish (Nina), Henri Michaux, Experimentation with signs, coll. faux titre, éd. Rodopi, Amsterdam, New York, 2007.

BÄCKSTRÖM (Per), Le grotesque dans l'oeuvre de Henri Michaux - "qui cache son fou, meurt sans voix", éd. L'Harmattan, Paris, 2007. 

BROWN (Llewellyn) : L'Esthétique du pli dans l'oeuvre de Henri Michaux, Caen, Minard, collection "Bibliothèque des lettres modernes" 45, 2007

TILEA (Monica), Henri Michaux - déplacements et interventions poïétiques, éd. Universitaria Craiova, Roumanie, 2008, 316 pages.

VEYDAGHS (David), Michaux l'insaisissable - socioanalyse d'une entrée en littérature, éd. Droz, Genève, 2008.

KURTOS (Karl), Henri Michaux et le visuel - ekphrasis, mimésis, énergie, éd. Peter Lang, Bern, Berlin, Frankfurt, New York, Oxford, Vienne, 2009. 

DIDI-HUBERMAN (Georges), Quand les images prennent position - l'oeil de l'histoire (I), chap.6 ("ivresse"), Minuit, 2009.

ROYERE (Anne-Christine), Henri Michaux voix et imaginaire des signes, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010.  

TERRAY (Marie-Louise), Dans l'atelier de Henry Michaux, Editions du Petit Pavé, 2010. 

SMADAJA (Robert), De la littérature à la philosophie du sujet, Baudelaire, Henri Michaux, Thomas Mann, Faulkner, L'Harmattan, coll. "Critiques littéraires", 2010. 

BELLOUR (Raymond), Lire Michaux, Gallimard, coll. "Tel", 2011.

PÉREZ (Claude-Pierre), Les infortunes de l'imagination, Presses Universitaires de Vincennes, coll. "L'Imaginaire du texte", 2011. (chapitre III. 3. "Intervenir" (Michaux) et 3.bis "Note sur le poème action")

PIC (Muriel), Mescaline 55 (Edith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan), éd. Claire Pauhan, Paris, 2014.

LEIBOVICI (Franck), Henri Michaux : Voir - Une enquête, PUPS, 2014.

 

Ouvrages collectifs.

L'Herne: Henri Michaux, Cahier de l'Herne, no 8, Raymond Bellour éd., 1966 (édition augmentée pour la bibliographie, 1983).

Ruptures: Ruptures sur Henri Michaux, Roger Dadoun éd., Payot, coll. «Traces», 1976.

Passages et langages: Passages et langages d'Henri Michaux, Jean-Claude Mathieu et Michel Collot éds. (actes de la troisième «Rencontre sur la poésie moderne», E.N.S., juin 1986), José Corti, 1987.

Méthodes et Savoirs: Méthodes et savoirs chez Henri Michaux, Gérard Dessons éd., La Licorne (Poitiers), n25, 1993.

Les Ailleurs: Les Ailleurs d'Henri Michaux, Éric Brogniet éd. (actes du colloque de Namur, 20-22 octobre 1995), Sources (Namur), n17, octobre 1996.

Plis et cris: Henri Michaux. Plis et cris du lyrisme, Catherine Mayaux  éd. (actes du colloque de l'université de Besançon, novembre 1995), L'Harmattan, 1997.

Attentions à Michaux, textes réunis par Pierre Vilar, Didier Devillez, Bruxelles, 1995.

Quelques Orients: Quelques Orients d'Henri Michaux, Anne-Élisabeth Halpern et Vera Mihailovich-Dickman éds., Éditions Findakly, 1996.

Corps et savoir: Henri Michaux. Corps et savoir, Pierre Grouix et Jean-Michel Maulpoix éds., Fontenay-aux-Roses, E.N.S. Éditions, 1998.

Catalogue BNF / Gallimard: Henri Michaux. Peindre, composer, écrire, Bibliothèque nationale de France,  5 octobre-31 décembre 1999, Jean-Michel Maulpoix et Florence de Lussy éds., Bibliothèque nationale de France / Gallimard, 1999.

Le Corps de la pensée: Henri Michaux. Le Corps de la pensée, Évelyne Grossman, Anne-Élisabeth Halpern et Pierre Vilar éds. (actes du colloque de l’université Paris VII-Denis-Diderot et Paris-Sorbonne nouvelle, 17-18 mars 2000), Tours, Farrago, 2001 (précédés d’une encre et de deux lettres inédites de Michaux à Georges Bataille et René Tavernier).

Textyle, n°29, Henri Michaux / Je vous écris d'un pays lointain, sous la direction de Jacques Carion et Véronique Jago-Antoine, éd. Le Cri, Bruxelles, 2006.

Conversations avec Henri Michaux (collectif), sous la direction de Pierre Vilar, Françoise Nicol et Guénaël Boutouillet, éd. Cécile Defaut, Nantes, 2008.

 

 

Références à Michaux

Alyn (Marc), La nouvelle poésie française, Robert Morel, 1968

Danto (Ginger), «Henri Michaux» (exposition galerie Thessa Hérold), Artnews, octobre 1994

 

Numéros spéciaux et dossiers de revues.

Promesse, numéro 19-20, automne-hiver 1967.

Quinzaine littéraire, no 156, 16 janvier 1973.

Magazine littéraire, no 85, février 1974.

Il verri (Bologne), no 25, 2e semestre 1982.

Magazine littéraire, no 220, juin 1985.

Perpétuelles. Arts et conjonctions, no 2: «Henri Michaux poète et peintre», printemps 1985.

L'Esprit créateur (Baton Rouge, Louisiana State University), vol. 26, no 3, automne 1986.

Europe, no 698-699, juin-juillet 1987.

Correspondance (Càceres, Espagne), no 4, novembre 1995.

Les Améthystes de Thyl (Bruxelles), no 3-4, 1996.

Magazine littéraire, no 364: «Henri Michaux, écrire et peindre», avril 1998, p. 16-62.

Quimera (Barcelone), no 180, mai 1999.

Courant d'ombres, no 6: «La Bibliothèque de Michaux», été 1999.

Littérature (Larousse), no 115, septembre 1999.

Cahiers bleus, no 13 (nouvelle série): «Henri Michaux est-il seul?», Gérard Danou et Christian Noorbergen éds. (actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 30 juin-7 juillet 1999), 2000.

 

Editions scolaires

Roubaud (Colette), Commentaire de Plume, Lointain Intérieur, Foliothèque, 2000.

Beauvois (Nathalie), Commentaire de La Nuit remue, La Bibliothèque Gallimard, texte et dossier, 2002.

Jérôme Roger, Commentaire au Barbare en Asie,

 

 

3. Articles et chapitres d'ouvrages.

 

Agosti (Stefano), «Le Rêve du texte», Europe, 1987, p. 107-122.

Alechinsky (Pierre), «Plume et pinceau», Pleine marge, no 2, décembre 1985, p. 7-20 (repris et remanié dans Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 94-100).

Aleo (Giovanna), «Il “viaggio” nella scrittura di Henri Michaux», Critica letteraria, vol. 73, no 46, 1985, p. 27-56.

—, «Itinerari fantastici di Henri Michaux, tra realismo e magia», Le ragioni critiche, no 63-66: «Réalités magiques», juin-décembre 1988, p. 177-191 [182-191].

Alexandre (Didier), «L'Orient perdu et retrouvé d'Henri Michaux», dans Quelques Orients, 1996, p. 31-52.

—, «Je suis foule: l’énonciation plurielle chez Michaux», dans Plis et cris, 1997, p. 29-49.

Alexandrian (Sarane), «Henri Michaux, ailleurs», dans Le Surréalisme et le Rêve, Gallimard, coll. «Connaissance de l’inconscient», 1974, p. 467-470.

Alvard (Julien), «Henri Michaux, peintre», L’Herne, 1966, p. 391-395.

Amy (Gilbert), «Musique pour “Misérable miracle”», Tel Quel, no 17, printemps 1964, p. 83-93.

—, «… Il y a ce qu’on appelle musique», L’Herne, 1966, p. 194-196.

André (Jacques), «Michaux, Segalen: le voyage en Orient», Cahiers bleus, 2000, p. 7-12.

André (Robert), «Un hérétique de la sensation», L’Herne, 1966, p. 172-180.

André-Acquier (Geneviève), «L’Appel de l’Orient dans l’œuvre de Henri Michaux», Littératures, no 16, printemps 1987, p. 95-102.

—, «Henri Michaux et les langues orientales», dans Les Ailleurs, 1996, p. 92-108.

—, «Les Orients d'Henri Michaux», dans Quelques Orients, 1996, p. 13-29.

Ashbery (John), entretien, Art News, mars 1961, p. 16 (repris dans Reported Sightings, Art Chronicles, 1957-1987, New York, Knopf, 1989, p. 396-400).

Baatsch (Henri-Alexis), «Déserts peints», dans le catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 119-123.

Baillaud (Bernard), «Origines de la fable, fables de la mémoire, mémoire des origines (Michaux vs Hellens)», Courant d’ombres, 1999, p. 80-102.

Bailly (Jean-Christophe), préface au catalogue de la galerie Patrice Trigano, 15 janvier-28 février 1987, p. 3-5.

Balmès (Raphaële), «Hommage à Michaux», Nouvelle revue pédagogique, no 6, février 1985, p. 1.

Barbot (Michel), «Les Métaphores légitimes de Max Bense et Terutoshi Hiraï sur le langage double d’Henri Michaux», Perpétuelles, 1985, p. 48-64.

Baron Supervielle (Odile), «Ping-pong dans la pampa», Libération, 21 janvier 1985, p. 31.

Barrière (Gérard), «Henri Michaux tel qu’en lui-même il s’aventure», Connaissance des Arts, no 273, novembre 1974, p. 102-107.

—, «La Peinture d’Henri Michaux: le monde vu par une autre fenêtre», Réalités, no 386, avril 1978, p. 72-77.

Bayle (François), «La Version “avec Michaux” de Son Vitesse-Lumière (1986)», François Bayle, parcours d'un compositeur, Lien. Revue d'esthétique musicale, Michel Chion éd., Ohain, Éditions Musiques et Recherches, 1994, p. 105-107.

Bawin (Julie),  «Les recueils calligraphiés d'Henri Michaux», in Peintres de l'encrier. Histoire du livre illustré aux XIXe et XXe siècle, sous la direction de Denis Laoureux, éd. Société Royale des Bibliophiles et Iconophiles de Belgique, p. 215-225, Bruxelles, 2009.

Bawin (Julie),  «Henri Michaux ou les narrations 'dun peintre-poète en Asie», in crit(ure)s de peintres belges, sous la direction de Laurence Brogniez, éd. Peter Lang, p. 9-18, Bruxelles, 2008.

Beatty (Frances), «Michaux’s Mescaline», Art / World (New York), vol. 3, no 1, 22 septembre 1978, p. 1 et 12.

Beaujour (Michel), «Sens et nonsense. Glu et Gli et le grand combat», L’Herne, 1966, p. 133-142 (repris dans Terreur et rhétorique, Jean-Michel Place, coll. «Surfaces», 1999, p. 177-190).

—, «Michaux et les cygnes», L’Esprit créateur, 1986, p. 87-99 (repris dans Terreur et rhétorique, p. 191-203).

Béguin (Albert), «Henri Michaux, poète de la cruauté», Gazette de Lausanne, no 257, 30-31 octobre 1949, p. 8.

Belaval (Yvon), «Henri Michaux, une magie rationnelle», Les Temps modernes, no 71, septembre 1951, p. 449-459 (repris dans Poèmes d'aujourd'hui, Gallimard, 1964, p. 93-108).

—, «Introduction à la poésie expérimentale», Critique, no 186, novembre 1962, p. 913-928 (repris dans Poèmes d'aujourd'hui, p. 108-131).

Bellour (Raymond), «Henri Michaux et le parcours des doubles», Mercure de France, no 1212, octobre 1964, p. 290-308.

—, «La Double Énigme», Les Temps modernes, no 227, avril 1965, p. 1903-1912 (repris dans Henri Michaux, Gallimard, coll. «Folio-essais», 1986, p. 265-282).

—, «Un arpenteur du temps présent», Les Lettres françaises, no 1109, 9 décembre 1965, p. 3.

—, «La Passion de Narcisse», L’Herne, 1966, p. 49-79 (repris dans Henri Michaux, 1986, p. 285-344).

—, «Michaux dans ses thèmes», Magazine littéraire, 1974, p. 20-23.

—, «Michaux l’intermédiaire», L’Homme, no 111-112, juillet-décembre 1989, p. 194-207.

—, «Combats — sans fin», dans Alfred Pacquement, Henri Michaux: Peintures, Gallimard, 1993, p. 269-299.

—, «Michaux, Deleuze», dans Gilles Deleuze: une vie philosophique, Éric Alliez éd., Les Empêcheurs de penser en rond, 1998, p. 537-544.

—, «The Utopia of the Sign», dans le catalogue Untitled Passages by Henri Michaux, New York, The Drawing Center, 2000, p. 187-198 (trad. française «L'Utopie du signe», dans Chimères, no 45, hiver 2002, p. 111-122).

Ben Ali (Amor), «Écriture et lecture de l’illisible dans l’œuvre de Michaux», La Lecture littéraire, no 3: «L’Illisible», janvier 1999, p. 99-122.

Benot (Yves), «Le Déjeuner avec Henri Michaux», Europe, 1987, p. 134-135 (publié d'abord sous le nom de François Ségo dans La Gazette des Lettres, 24 juillet 1948).

Bense (Max), «Henri Michaux zum 60. Geburtstag am 28. Mai 1959», Das Kunstwerk, no 10: «Einflüsse Ostasiens auf die Moderne Kunst», avril 1959, p. 31-32.

—, «Esthétique et métaphysique d’une prose» (préface à l’édition allemande de Passages, 1956), L’Herne, 1966, p. 241-250.

—, «Fenêtre sur les dessins de Michaux» (reprise du texte du catalogue de l’exposition à la galerie Daniel Cordier à Francfort-sur-le-Main, février-mars 1959), suivi de «Postface à “Fenêtre sur les dessins de Michaux”» (reprise du texte d’une allocution prononcée à l’occasion de l’ouverture de cette exposition), L’Herne, 1966, p. 251-255.

Berger (Pierre), «Henri Michaux, le poète qui tue à coups de chevrotines, existe-t-il vraiment?», Carrefour, no 779, 19 août 1959, p. 19.

Bertelé (René), «Henri Michaux, poète et peintre», XXe siècle (supplément «Chronique du jour», n. p.), no 25, juin 1965 (reprise du texte publié en 1964 dans le catalogue de l’exposition au Stedelijk Museum).

—, «Notes pour un itinéraire de l’œuvre plastique d’Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 359-369.

—, préface au catalogue des expositions des musées de Saint-Étienne et de Wuppertal, 1969, n. p.

Bertho (Sophie), «Le Moi et la Bête: le bestiaire d’Henri Michaux», Cahiers de recherches des Instituts néerlandais de langue et littérature françaises (Groningen), no 19: «L’Homme et l’Animal», 1988, p. 120-125.

Bertrand (Denis), «Figurativité: l’avant-scène du sens», Versus, no 73-74, juin-août 1996, p. 45-59.

Berty (Valérie), «Ecuador: un anti-récit de voyage», dans Miroirs de textes. Récits de voyage et intertextualité, S. Linon-Chipon, V. Magri-Mourgues et S. Moussa éds., Nice, Publications de la faculté de Lettres, Arts et Sciences humaines de Nice, 1998, p. 129-141.

Bessière (Jean), «Peinture et écriture: les droits du visible. Paulhan, Char, Michaux, Butor», Art et littérature (actes du congrès de la Société française de Littérature générale et comparée, Aix-en-Provence, 24-26 septembre 1986), Université de Provence, 1988, p. 51-72.

—, «Primitivisme littéraire et rhétorique temporelle et scripturaire. À propos de Segalen, Michaux, Butor», Revue des sciences humaines, no 227: «Primitivismes», juillet-septembre 1992, p. 143-163.

Bettencourt (Pierre), «Portrait d'ancêtre: Henri Michaux», dans «Morceaux choisis», Les Temps modernes, octobre 1946, 2e année, no 13, p. 186-187.

—, «L’Homme, non l’œuvre», L’Herne, 1966, p. 29-30.

—, «Un homme différent», Magazine littéraire, 1985, p. 24-25.

Bevilacqua (Luca), «Il bambino nella sfera. Michaux, dall'infanzia alla letteratura», Paragone, vol. 51, no 27-28-29, février-juin 2000, p. 117-133.

—, «La “Désagréable Occupation de regarder en arrière…”. L'autobiografia minima di Michaux», Studi francesi (Turin), vol. 46, no 137, 2002, p. 361-370.

Bianchi (Françoise), «L'Œuvre d'Henri Michaux après 1970: une esthétique du vide», dans Les Nouveaux Courants poétiques en France et en Grèce: 1970-1990, Christine Van Rogger Andreucci éd., Pau, Publications de l'université de Pau, 1995, p. 155-162.

—, «Henri Michaux et le corps en morceaux», dans Corps et savoir, 1998, p. 33-56.

Bigongiari (Piero), «Il discorso su Michaux e il discorso di Michaux», L’approdo letterario, no 39, septembre 1967, p. 59-67 (repris dans Poesia francese del Novecento, Florence, Vallecchi Editore, 1968, p. 139-147).

Bishop (Lloyd), «The Multiple Ironies of Black Humor: Michaux’s Plume, “Clown”», dans Romantic Irony in French Literature from Diderot to Beckett, chap. viii, Nashville, Tennessee, Vanderbilt University Press, 1989, p. 130-153.

Blanche-Benveniste (Claire), «Les Études sur l’oral et le Travail d’écriture de certains poètes contemporains», Langue française, no 89: «L’Oral dans l’écrit», Daniel Luzzati éd., février 1991, p. 52-71 [63-71].

Blanchot (Maurice), «L'Ange du bizarre», Le Journal des débats, 7 octobre 1941, p. 3 (repris dans Faux-Pas, Gallimard, 1947, p. 262-267).

—, compte rendu d’Au pays de la magie, Journal des débats, 15 juillet 1942, p. 3.

—, «L’Expérience magique d’Henri Michaux», Le Journal des débats, 17 août 1944, p. 2-3.

—, «L’Honneur des poètes», L’Arche, no 18-19, août-septembre 1946, p. 162-174 [171-173].

—, «L’Infini et l’Infini», La Nouvelle Revue française, no 61, janvier 1958, p. 98-110. (Hormis «L'Honneur des poètes», ces articles ont tous été repris dans Henri Michaux ou le Refus de l'enfermement, Tours, Farrago, 1999.)

Bobon (Jean), «Contribution à la psychopathologie des l'expression plastique, mimique et picturale», Acta neurologica et psychiatrica belgica, Bruxelles, 1957.

Boissonas (Édith), «Il m'a été donné…», dans le catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 143-144.

Bonnefis (Philippe), «Visage se dit», Revue des Sciences humaines, no 243: «Faire visage», juillet-septembre 1996, p. 9-27.

—, «De la peinture à l'eau», dans Enjeux poétiques du xxe siècle, Jean-Pierre Giusto éd., Presses universitaires de Valenciennes, coll. «Lez Valenciennes», no 23, 1997, p. 25-43.

Bonnefoi (Geneviève), «Le "petit vertige" d'Henri Michaux», Les Lettres nouvelles, n°40, juillet-août 1956.

—, «Henri Michaux et la peinture», Pour l’art, janvier-février 1962, p. 12-16.

—, «Entretiens et témoignages sur l’œuvre peint d’Henri Michaux» (Frédéric Benrath, Jean Degottex, Claude Georges, Simon Hantaï, Joseph Sima, Claude Viseux, Zao Wou-Ki et Giuseppe Capogrossi), L’Herne, 1966, p. 370-388.

—, «Michaux l'insaisissable», dans le catalogue de l’exposition à la fondation Maeght, 1976, p. 15-27.

—, «L'Expérience révélatrice», dans le catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 103-109.

—, «Henri Michaux et la fascination des images», Europe, 1987, p. 68-77.

Bonnefoy (Claude), «Michaux et Char», Le Quotidien de Paris, 11 février 1976, p. 13.

Bonnefoy (Yves), «Un rire de moine Zen», Le Nouvel Observateur, no 1575, 26 octobre 1984, p. 84 (repris dans Entretiens sur la poésie (1972-1990), Mercure de France, 1990, p. 119-121).

Bordes (Xavier), «Fragments d’un Dieu-Michaux», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 129-144.

Borges (Jorge Luis), «Sur Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 44 (repris dans Magazine littéraire, 1974, p. 25).

Böschenstein (Bernhard), Leuchttürme, Francfort-sur-le-Main, Insel Verlag, 1977, p. 314-325.

—, «Paul Celan and French Poetry», Acts: A Journal of New Writing (San Francisco), no 8-9: «Translating Tradition: Paul Celan in France», 1988, p. 181-198 [185-193].

Boschère (Jean de), «Henri Michaux», Portraits d’amis, Éditions Sagesse, Aux quatre chemins, 1935 (repris dans Max Elskamp suivi de Portraits d'amis, La Différence, 1990, p. 210-211).

—, «Henri Michaux, le poète d’après Le voyage au pays de la magie», Les Cahiers du Sud, t. 26, no 284, 2e semestre 1947, p. 605-613 (repris dans Attentions à Michaux, Pierre Vilar éd., Didier Devillez, Bruxelles, 1995, p. 51-65).

Bosquet (Alain), «Henri Michaux ou l’Impossibilité d’être», La Table ronde, no 80, août 1954, p. 155-159.

—, «Henri Michaux ou le Refus de naître», Verbe et vertige — Situations de la poésie, Hachette, 1961, p. 149-164.

Boulez (Pierre), «Pour pouvoir», Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 130-131.

Bounoure (Gabriel), «Le Darçana de Henri Michaux», La Nouvelle Revue française, no 53, mai 1957, p. 875-883 et no 54, juin 1957, p. 1074-1084 (repris en plaquette chez Fata Morgana, 1985).

Bouvier (Nicolas), «Henri Michaux: obituaire d’automne», dans L’Échappée belle, éloge de quelques pérégrins, Genève, Metropolis, 1996, p. 155-163.

Brassaï, «Henri Michaux», dans «Notes», Neuf, no 5, décembre 1951, n. p.

—, «Picasso s’explique enfin», Le Figaro littéraire, no 965, 15 octobre 1964, p. 1, 8 et 9.

—, Conversations avec Picasso, Gallimard, 1964, p. 82-86, 121-124, 139, 154 et 167.

Brault (Jacques), «Le Genre Michaux», Liberté (Montréal), dossier Michaux, t. 11, no 6, novembre-décembre 1969, p. 3-6 (repris dans Chemin faisant, Montréal, Éditions de la Presse, 1969, p. 123-126).

Bréchon (Robert), «Parcours d’Henri Michaux», Critique, no 125, octobre 1957, p. 819-828.

—, «La Poésie d’Henri Michaux», Pour l’art (Lausanne), janvier-février 1962, p. 7-11.

—, «L'Espace, le corps, la conscience», L’Herne, 1966, p. 181-193.

—, «Vers la sérénité», Europe, 1987, p. 26-31.

—, «La Sagesse et le Grand Âge», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 177-182.

Brée (Germaine), «Le Monde peuplé de Michaux», Kentucky Romance Quarterly, vol. 17, no 1, 1970, p. 19-28.

—, «The Break-up of Traditional Genres: Bataille, Leiris, Michaux», Bucknell Review, vol. 21, no 2-3, automne-hiver 1973, p. 3-13.

Broome (Peter), «The Introversion of Henri Michaux: His Aims, Techniques and Shortcomings», Nottingham French Studies, vol. 1, no 2, octobre 1962, p. 34-44.

—, «Michaux and the Exorcism on God», Australian Journal of French Studies, vol. 2, no 2, mai-août 1965, p. 191-220.

—, «Poetry and Event in the Work of Henri Michaux, 1940-1948», Australian Journal of French Studies, vol. 4, no 3: «Modern French Poetry I», septembre-décembre 1967, p. 344-378.

—, «Michaux, Impetus and Infinity», dans The Language of Poetry. Crisis and Solution. Studies in Modern Poetry of French Expression, 1945 to the Present, Michael Bishop éd., Amsterdam, Rodopi, 1980, p. 27-48.

—, «Henri Michaux: Structures in Space», Dalhousie French Studies, vol. 4, automne 1982, p. 113-140.

—, «Henri Michaux and Travel: From Outer Space to Inner Space», Dalhousie French Studies, vol. 9, no 3, juillet 1985, p. 284-297.

—, «L'Abstraction dynamique: Henri Michaux vers Zao Wou-Ki», Dalhousie French Studies, vol. 21, automne-hiver 1991, p. 15-31.

Brosse (Jacques), «Michaux, le premier écrivain ou le dernier», Arts et Loisirs, no 70, 25 janvier 1967, p. 17-19.

Brown (Llewellyn), «Henri Michaux, le poète, le langage et la recherche de l'autre», Australian Journal of French Studies, vol. 39, no 3, 2002, p. 367-380.

Brun (Anne), «Traces de souffrance dans une écriture de l’originaire», Topique. Revue freudienne, no 62: «Définir les souffrances», 1997, p. 81-93.

Buisson (Johanna), «The Search for a Centre: the Mouth as a Crossroads Between Body and Poetry in the Poetry of Henri Michaux», dans Corporeal Practices. (Re)figuring the Body in French Studies, Julia Prest & Hannah Thompson éds., Berne et Oxford, Peter Lang, «Modern French Identities», vol. 4, 2000, p. 121-134.

Burgos (Jean), «L’Écriture de l’imaginaire d’Henri Michaux ou le Plaisir du signe», Les Cahiers de Varsovie, vol. 5: «Poésie et peinture du symbolisme au surréalisme en France et en Pologne», Elzbieta Grabska éd., 1978, p. 253-276 (repris sous le titre «Michaux ou le Plaisir du signe. Sur l’espace partagé du poète et du peintre», dans Pour une poétique de l’imaginaire, Seuil, 1982, p. 211-252).

—, «Une voix sans cordes. La création poétique comme exercice du silence», dans Voix et création au xxe siècle, Michel Collomb éd., Honoré Champion, 1997, p. 175-185.

Buscaglia (Mireille), «Un défenestré s’envole. Interrogation à propos de l’œuvre de Michaux», La Revue de Belles-Lettres, dossier Michaux, 97e année, no 2, juin 1973, p. 51-63.

Butor (Michel), «Écriture et peinture chez Henri Michaux», La Nouvelle Revue française, no 382, novembre 1984, p. 48-63 (repris dans Improvisations sur Henri Michaux, chap. vii: «À propos des livres d’illustration», p. 143-163, Montpellier, Fata Morgana, 1985).

—, «Michel Butor: “Le Rêve d’une langue universelle”», entretien avec P.-M. de Biasi, Magazine littéraire, 1998, p. 28-33.

Canadas (Serge), «Le Démon poétique», Critique, no 474, novembre 1986, p. 1092-1108.

—, «Michaux et le “moi cosmique”», Critique, no 548-549, janvier-février 1993, p. 20-33.

—, «Le Mimodrame émotionnel, ou l’Âme énergumène», dans Plis et cris, 1997, p. 279-305.

Caradec (François), «Dessins d'Henri Michaux à la galerie Rive gauche», Arts lettres, n°4, octobre 1946

Carion (Jacques), «Michaux voyageur», Le Courrier du Centre international d’études poétiques, no 207, juillet-septembre 1995, p. 5-18.

Casanova (Pascale), «Samuel Beckett et Henri Michaux: l’humeur antinationale», et «Henri Michaux, qu’est-ce qu’un étranger?», La République mondiale des lettres, Seuil, 1999, p. 256-260 et 292-296.

Cassou (Jean), «Poètes belges», Les Nouvelles littéraires, no 655, 4 mai 1935.

Castillo de Berchenko (Adriana), «Image et contre-image: Henri Michaux en Amérique latine», dans Les Ailleurs, 1996, p. 46-55.

Castró Florez (Fernando), «El vértigo de la mirada. Hag: la sílaba de Michaux», Correspondance, 1990, p. 124-132.

Cauvin (Jean-Pierre), «Variations sur un préfixe», L’Esprit créateur, 1986, p. 65-71.

Caws (Mary Ann), «Just Missing Michaux: A Post-Modernist Reading», L’Esprit créateur, 1986, p. 28-36.

—, «Inappropriations: A Problematics of Response», dans Understanding French Poetry: Essays for a New Millennium, Stamos Metzidakis éd., New York, Garland, 1994.

Cayrol (Jean), «Coups bas contre la culture», Sud-Ouest, 28 octobre 1984.

Cazier (Jean-Philippe), «Notes pour Henri Michaux», Chimères, no 17, automne 1992, p. 171-188.

Celan (Paul), «Poème», L’Herne, 1966, p. 32.

Cendo (Nicolas), «L'Épuisante Nécessité», dans le catalogue Henri Michaux, Œuvres choisies 1927-1984, Musées de Marseille et Réunion des musées nationaux, 1993, p. 42.

Chamayou (Anne), «Des fourmis et des hommes: pour une “histoire naturelle” de la Chine, selon Henri Michaux (Un barbare en Asie)», dans Les Écrivains français du xxe siècle et la Chine, Christian Morzewski et Qian Linsen éds., Artois Presses Université, Presses universitaires de Nankin, coll. «Lettres et Civilisations étrangères», 2001, p. 161-174.

Chappuis (Pierre), «Le Calme et l’Inquiétude», La Revue de Belles-Lettres, dossier Michaux, 97e année, no 2, juin 1973, p. 68-77.

Chareyre-Méjan (Alain) et Vaquero (Stéphan), «L’Origine radicale de la peinture. Michaux, trait fantastique», dans Couloirs du fantastique, Ana Gonzalez Salvador éd., Bologne, Ed. Clueb, 1999, p. 239-251.

Chastel (André), «Au musée d’Art moderne: les méduses d’Henri Michaux», Le Monde, 19 février 1965, p. 11.

Chiari (Joseph), «Saint-John Perse and Henri Michaux», dans Contemporary French Poetry, New York, Philosophical Library, 1952, p. 153-160.

Chonez (Claudine), «Devant Henri Michaux» (entretien), Minerve, no 40, 21 juin 1946, p. 4 (repris dans Magazine littéraire, 1998, p. 25).

Cioran (E. M.), «La Passion de l’exhaustif», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 4-5.

Ciry (Michel), Le Temps des promesses. Journal 1942-1949, Plon, 1945, p. 216.

Clancier (Sylvestre), «Antonin Artaud et Henri Michaux, voyageurs de l’âme et de l’esprit: proximité et différences», Cahiers bleus, 2000, p. 19-27.

Closson (Herman), compte rendu de Qui je fus, Les Cahiers du Sud, décembre 1927, p. 408-409.

Coenen-Mennemeier (Brigitta), «Parallelen zu Nathalie Sarraute: Henri Michaux, Samuel Beckett», dans Der Roman im Zeitalter des Misstrauens. Untersuchungen zu Nathalie Sarraute, Francfort-sur-le-Main, Akademische Verlagsgesellschaft, Athenaion, 1974, p. 158-184.

Cogez (Gérard), «Passages d’images / Épreuves de soi», Cahiers bleus, 2000, p. 28-34.

Colette (Jacques), «Chute et sentiment d’infini», dans Passages et langages, 1987, p. 57-63.

Collectif, «Henri Michaux, notre plus grand poète, a exploré avec la mescaline les nouveaux gouffres de l’angoisse humaine» (suivi de «Cinq écrivains racontent leur expérience de la drogue: Sartre, Cocteau, Huxley, Christiane Rochefort, Romain Gary»), Arts, no 826, 14 juin 1961, p. 1 et 3.

—, «Bon anniversaire» (à l'occasion des 80 ans de Michaux), textes de Claude Bonnefoy, Guillevic, J. M. G. Le Clézio, André Pieyre de Mandiargues, Alain Rey, Jean-Pierre Verheggen, Les Nouvelles littéraires, no 2691, 14 juin 1979.

— (dossiers du 23 octobre 1984 sur la mort de Michaux), Libération: Daniel Rondeau, Marianne Alphant, Olivier Rollin, Christian Caujolle, Zao Wou-Ki, Matta. — Le Matin de Paris: Georges Raillard, Alfred Pacquement, Max Loreau, Denis Roche, Claude Mouchard, Jean-Paul Morel. — Le Monde: Bertrand Poirot-Delpech, Alain Bosquet, Serge Koster, Jean-Marie Dunoyer, Gilbert Lascault. — L'Humanité: Claude Prévost, Jean Ristat, Alain Guérin, Charles Haroche. — Le Quotidien de Paris: Jean-Marie Rouart, Nicole Casanova, Robert Kanters, Jean-Claude Perrier.

—, «Gong et Ouate, table ronde avec Gérard Valbert, Michel Butor, Jean-Charles Gateau, Vahé Godel et Jean Starobinski», Magazine littéraire, 1985, p. 16-20.

—, «Henri Michaux, la plume et le pinceau», Art et culture (Bruxelles), 10e saison, no 2, octobre 1995 (dossier à l'occasion des expositions et des consacrées à Michaux à Bruxelles et à Namur), p. 4-14.

Collin (Bernard), «Hors d’ici avec mes phrases!», L’Herne, 1966, p. 23-25.

—, «Garder le monde», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 13-14.

Collot (Michel), «Poétique de la misère», dans Passages et langages, 1987, p. 45-56.

—, «Agression, réparation, sublimation», dans Violence, théorie, surréalisme, Jacqueline Chénieux-Gendron et Timothy Matthews éds., Lachenal & Ritter, coll. «Pleine marge», no 3, 1994, p. 69-78.

—, «Exorcisme et répétition», La Matière-émotion, P.U.F., 1997, p. 160-185.

—, «La Grande Famille des souffrants», Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 150-152.

Colombat (André Pierre), «Le Philosophe critique et poète: Deleuze, Foucault et l’œuvre de Michaux», French Forum, vol. 16, no 2, mai 1991, p. 209-225.

Copón (Miguel), «Ciencia de la conciencia», Correspondance, 1995, p. 147-158.

Correia (Jean-Claude), «Plier les mots (texte écrit à la suite d’une conversation avec Christian Noorbergen)», Cahiers bleus, 2000, p. 35-37.

Costadura (Edoardo), «“Même raté, jamais raté”: pour un portrait d’Henri Michaux en auteur», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 97-113.

Cournot (Michel), «Henri Michaux, la brûlure amortie du pinceau cérébro-spinal», Le Monde, 23 mars 1978, p. 15.

—, «Je me souviens d’Henri Michaux», Le Nouvel Observateur, no 1513, 4 novembre 1993, p. 118-119.

Coyné (André), «La condenada curiosidad de Henri Michaux», Sur, no 313, juillet-août 1968, p. 5-22.

Craipeau (Maria), «Rencontre avec Michaux. Je voudrais dire des choses qui n’ont jamais été dites», Franc-Tireur, 17 juin 1954, p. 2.

Crickillon (Jacques), «Henri Michaux: de la malédiction au salut», Revue générale (Bruxelles), no 10, octobre 1983, p. 21-32.

Dadoun (Roger), «Poétique du peu ou la Puissance des faibles, des petits et des maigres», dans Ruptures, 1976, p. 9-65.

—, «Ténuité de l’être», dans Passages et langages, 1987, p. 13-29.

Dagonnier (Erik), «Des mots dans la peinture de Michaux?», Art&Fact, no 3, 1984, p. 136-137.

Dangles (Caroline), «État du corps: du physique au métaphysique», dans Corps et savoir, 1998, p. 57-65.

Danou (Gérard), «Henri Michaux et la médecine de soi», Cahiers bleus, 2000, p. 38-48 (repris en plaquette hors commerce par Le Galet feuilleté, 2001).

—, «Henri Michaux au cœur de la fatigue», Magazine littéraire, no 411, juillet-août 2002, p. 49-51.

—, «Henri Michaux le souffle au coeur», Peser les mots, actes du colloque "littératures et médecine", Université de Cergy-Pontoise, 26 et 27 avril 2007, p. 193-205.

—, «Henri Michaux, in search of his Tempo, or Great Health», in Illness in Context, édité par Knut Stene-Johansen et Frederik Tygstrup, At the interface / probing the boundaries 65, Amsterdam / New York, 2010.

Daunais (Isabelle), «La Fiction fragilisée: récit de voyage et recueil chez Henri Michaux et Italo Calvino», Études littéraires, vol. 30, no 2: «Poétiques du recueil», hiver 1998, p. 55-67.

David (André), «Henri Michaux. Le cerveau d’une plaie», Études, t. 387, no 1-2, juillet-août 1997, p. 97-104.

Darmangeat (P.), sur "Au Pays de la magie", Poésie 42, n°2, mars 1942, p.70.

Debreuille (Jean-Yves), «Le Lyrisme dans les plis», dans Plis et cris, 1997, p. 233-246.

Defays (Jean-Marc), «L’Artiste belge entre le mot et l’image. Quelques éléments de comparaison entre Hergé, Michaux et Magritte», Texte (Toronto), no 21-22: «Iconicité et narrativité», 1997, p. 187-199 [196-199].

Degn (Inge), «Communication à rebours. Une lecture de l’œuvre d’Henri Michaux», Revue romane (Copenhague), vol. 23, no 2, 1988, p. 241-259.

Deguy (Michel), «Autopsie», Promesse, 1967, p. 46-48.

Delaunois (Alain), «Ni nord, ni sud, ni rien», Art et culture (Bruxelles), dossier Michaux, 10e saison, no 2, 1995, p. 4-14.

Demoulin (Laurent), «Intérieurs proches», Les Améthystes de Thyl (Bruxelles), Henri Michaux, no 3-4, 1996, p. 117-124.

Denis (Benoît), «Aller voir ailleurs si j’y suis: Hergé, Simenon, Michaux», Textyles (Bruxelles), no 12: «Voyages, Ailleurs», Pierre Halen éd., 1995, p. 121-136.

Dépierre (Anne-Marie), «Henri Michaux: “Il se croit Maldoror”. Figures et images», Revue d’Histoire littéraire de la France, no 5, septembre-octobre 1976, p. 794-811.

Dessons (Gérard), «La Manière d’Henry: prolégomènes à un traité du trait», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 63-81.

—, «Lire la peinture», Littérature, 1999, p. 48-54.

—, «À bas les mots», Cahiers bleus, 2000, p. 49-52.

Dewolf (Philippe), «Paroles de quelques poètes sur la drogue», Le Courrier du Centre international d’études poétiques, no 212-213, octobre 1996, p. 87-95.

Didi-Huberman (Georges), Quand les images prennent position - l'oeil de l'histoire (I), chap.6 ("ivresse"), Minuit, 2009.

Du (Qinggang), «Dépouillement en faveur de l’essence. Lecture taoïste d’Henri Michaux», dans Les Écrivains français du xxe siècle et la Chine, Christian Morzewski et Qian Linsen éds., Artois Presses Université, Presses universitaires de Nankin, coll. «Lettres et Civilisations étrangères», 2001, p. 175-184.

Duits (Charles), «Henri Michaux et le grand tourbillon», Le Pays de l’éclairement, Le Bois d'Orion, 1994, p. 101-107.

Dumas (Marie-Claire), «“Une sorte de folle rhétorique”: sur quelques usages de la langue dans la drogue», dans Passages et langages, 1987, p. 257-269.

Dumayet (Pierre), «Henri Michaux et la mer», Les Lettres (Genève), 4e année, no 2, 1946, p. 68-71.

—, «La Relation de l’avoir chez Henri Michaux», Fontaine, no 50, mars 1946, p. 486-491.

—, «Le Pouvoir de l’homme selon Henri Michaux», Poésie 46, no 32, mai 1946, p. 124-128.

Dumitriu (Petru), «À propos d’une traduction allemande», L’Herne, 1966, p. 256-259.

Dumur (Guy), «À la recherche de parias qui soient pris au sérieux», La Nef, no 1 (nouvelle série), décembre 1956, p. 41-46.

—, «Au pays de Michaux», Le Nouvel Observateur, no 266, 15 décembre 1969, p. 39-41.

—, «Un Asiatique en Barbarie», Le Nouvel Observateur, no 1575, 26 octobre 1984, p. 85-87.

Dupin (Jacques), «Contemplatif dans l’action», dans le catalogue de l’exposition à la fondation Maeght, 1976, p. 3-12.

Duron (Jacques-Robert), «Qualité d’Henry Michaux», Sagesse. Cahiers trimestriel de littérature et d'art, no 12, été 1930, n. p. (repris dans Magazine littéraire, 1998, p. 20).

Durozoi (Gérard), «Michaux, en son souverain silence», Canal, n°39
—, «Henri Michaux : ce "souterrain travail de la déraison"», Canal, n°47/48, juin 1982
—, «Henri Michaux, il enrage pour vous», Canal, n°58/59, p.10-11.

Edson (Laurie), «Henri Michaux: Between Center and Absence», French Forum, vol. 7, no 1, janvier 1982, p. 58-69.

—, «Henri Michaux: Artist and Writer of Movement», The Modern Language Review, vol. 78, no 1, janvier 1983, p. 46-60.

—, «Language, style and narrative technique in Henri Michaux' Misérable Miracle », Kentucky Romance Quartely n°30, 1983, p. 3-14.

—, «The Fantastic Travel Adventures of Henri Michaux», dans The Scope of the Fantastic — Theory, Technique, Major Authors. Selected Essays from the First International Conference on the Fantastic in Literature and Film, Robert A. Collins et Howard D. Pearce éds., Westport (Connecticut) et Londres, Greenwood Press, «Contributions to the Study of Science Fiction and Fantasy», no 10, 1985, p. 215-220.

—, «Michaux, Displacement, and Postmodernism», L’Esprit créateur, 1986, p. 5-14.

Eliade (Mircea), Fragments d’un journal, trad. du roumain par Luc Badesco, Gallimard, 1973, p. 18, 275, 368 et 371.

Ellmann (Richard), «A Note on Henri Michaux and Translations of his Poems», The Sewanee Review, vol. 56, no 1, janvier 1948, p. 13-15.

—, «The Ductile Universe of Henri Michaux», The Kenyon Review, vol. 11, no 2, printemps 1949, p. 187-198 (repris en 1988 dans Along the Riverrun, Londres, Hamilton).

—, «Aux antipodes avec Michaux», L’Herne, 1966, p. 272-273.

Engler (Winfried Franz), «Henri Michaux: Dichtung der Grenzsituation», Antaios, vol. 1, 1960, p. 413-419.

—, «Bemerkungen zu einem unveröffentlichten Brief von Jules Supervielle», Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, vol. 71, no 3-4, novembre 1961, p. 148.

Erken (Geneviève), «Un certain Plume de Henri Michaux : un "recueil pieuvre"», in Méthode ! n°2, 2002.

Étiemble, «Des Tarahumaras aux Nambikwaras ou du Peyotl à la tendresse humaine», Évidences, no 55, mars 1956, p. 16-22; no 56, avril 1956, p. 31-36 et 42.

Évrard (Franck), «Henri Michaux ou les Lettres du facteur Cheval», Littératures (Toulouse), no 20, printemps 1989, p. 115-132.

Ewald (Dieter), «Die Fabel zwischen Parabolik und Mythos: Henri Michaux», dans Die moderne französische Fabel: Struktur und Geschichte, Rheinfelden, Schäuble Verlag, 1977, p. 168-184.

Farasse (Gérard), «Le Sens de la désorientation», Empreintes, Villeneuve-d'Asq, Presses universitaires du Septentrion, 1998, p. 63-70.

Feinstein (Adam), «Impressions of Henri Michaux», Bananas. The Literary Magazine (Londres), no 24: «Special French Issue», décembre-janvier 1980, p. 31.

Ferrari (Silvio), «Henri Michaux rencontre Magritte», Correspondance, 1995, p. 83-91.

Feyler (Patrick), «Henri Michaux: textes et images», dans Écritures discontinues, Presses universitaires de Bordeaux, coll. «Modernités», 4, 1992, p. 99-148.

Fiebig-Bétuel (Élisabeth), «Henri Michaux et Maurice Le Roux ou le Compositeur au pays de la Magie», Perpétuelles, 1985, p. 38-41.

Finck (Michèle), «Esquisse d’une poétique du “gong”: Rilke, Michaux, Bonnefoy», dans Littérature et musique dans la France contemporaine, J.-L. Backès, C. Coste et D. Pistone éds., Presses universitaires de Strasbourg, 2001, p. 239-255.

Fineberg (Michael), «Onward and Inward. A Note on the Poetry of Henri Michaux», Bananas. The Literary Magazine (Londres), no 24: «Special French Issue», décembre-janvier 1980, p. 30.

Fintz (Claude), «Faire signe d'un corps à un corps», Les Améthystes de Thyl (Bruxelles), no 3-4: «Henri Michaux», 1996, p. 45-64.

—, «La Voie de Michaux: posture intérieure et pratique esthétique», dans Les Ailleurs, 1996, p. 210-219.

—, «L'Orient de Michaux: un Yoga de l'Art», dans Quelques Orients, 1996, p. 139-158.

—, «Michaux, transgresseur et initiateur», dans Plis et cris, 1997, p. 121-140.

—, «Corps, écriture et spiritualité chez Michaux: quelques notes sur les derniers avant-textes d’une fin d’œuvre», Littératures (Toulouse), no 38, printemps 1998, p. 115-127.

—, «Michaux, un anarchiste du dedans», dans Littérature et anarchie, Alain Pessin et Patrice Terrone éds., Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1998, p. 515-531.

—, «L’Écriture comme “conduite” d’insubordination», dans Amoralité de la littérature, morales de l’écrivain, Jean-Michel Wittmann éd., Honoré Champion, 2000, p. 231-245.

—, «Michaux, cette espèce de poète. Quelques notes sur l’activité générique / génétique de l’œuvre», Littératures (Toulouse), no 46, printemps 2002, p. 173-192.

Fleuret (Maurice), «Le Contrôle du hasard», France-Observateur, no 757, novembre 1964, p. 21 (porte sur «Trois poèmes d’Henri Michaux» de Witold Lutoslawski).

Flinker (Karl), «Fort comme un Turc», L’Herne, 1966, p. 31.

Fondo-Valette (Madeleine), «Michaux lecteur des mystiques», dans Les Ailleurs, 1996, p. 198-209.

—, «Michaux peintre: l’apparition des signes» dans De la palette à l’écritoire, vol. 2, Monique Chefdor éd., Nantes, Joca Seria, 1997, p. 110-121.

—, «L’Énigme du visage: Michaux et Lévinas», dans Corps et savoir, 1998, p. 253-274.

Formentelli (Éliane), «Rêver l’idéogramme: Mallarmé, Segalen, Michaux, Macé», dans Écritures: systèmes idéographiques et pratiques expressives, Anne-Marie Christin éd., Le Sycomore, 1982, p. 209-235.

Founau (Pierre-Jean), «Henri Michaux: expérience et poésie», La Nouvelle Revue française, no 291, mars 1977, p. 100-104.

—, «La Dérive des signes», dans Passages et langages, 1987, p. 243-256.

Fournet (Claude), «Questions de peinture», Promesse, 1967, p. 97-102.

Fraisse (Luc), «Proust et Michaux: assonances profondes», Revue d’Histoire littéraire de la France, no 2, mars-avril 1995, p. 218-238.

Fretet (Jean), «Saint Michaux», Poésie 47, no 39, mai 1947, p. 92-96.

Frølich (Juliette), «Henri Michaux ou la Force de la faiblesse», Revue romane (Copenhague), vol. 10, no 1, 1975, p. 17-32.

Frontisi (Claude), «L'Entrée en peinture», dans le catalogue Henri Michaux. Le Regard des autres, galerie Thessa Herold, 1999, p. 9-27.

Gallet (Olivier), «Écrire une monographie “médicale et poétique à la fois” (Baudelaire, Michaux)», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 149-159.

—, «Le “Texte primordial” de Michaux (Sur le statut des notes manuscrites de Misérable miracle), dans Territoires de la poésie contemporaine, Nathalie Piégay-Gros éd., Honoré Champion, 2001, p. 160-172.

Gardeil (Pierre), «Henri Michaux et le Christ. Une redécouverte de la onzième heure?», Itinéraires, no 7, automne 1991, p. 171-182.

Gaspar (Lorand), «“Face à ce qui se dérobe”», Apprentissage, Deyrolle, 1994, p. 81-87.

—, «Un mouvement nommé Henri Michaux», La Nouvelle Revue française, no 541, février 1998, p. 25-32.

Gaxotte (Pierre), «L’Assassinat du français», Le Figaro littéraire, 19-20 janvier 1974.

Geisler (Eberhard), «El otro de Borges, Michaux», dans Jorge Luis Borges: Variaciones interpretativas sobre sus procedimientos literarios y bases epistemologicas, Karl Alfred Bluher et Alfondo de Toro éds., Francfort-sur-le-Main, Vervuert, 1992, p. 103-127. 

—, „Metaphysik und Antimetaphysik im Werk von Henri Michaux", dans Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte/Cahiers d´Histoire des Littératures Romanes, 33, 3/4, 2009, p. 357-382.

—, „Verneinter Vergleich. Zum Werk von Henri Michaux“, dans Annette Simonis/Linda Simonis (éd.), Kulturen des Vergleichs. Heidelberg: hiver 2016, p. 27-52

Geary Keohane (Elizabeth), «Ekphrasis and the creative process in Henri Michaux' En rêvant à partir de peintures énigmatiques (1972) », French Studies, vol. LXIV, n°3, Oxford University Press, 2010, p. 265-275.

Ginsberg (Allen), «Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 35-38 (reprise de «Salut à toi, Michaux», Magazine littéraire, no 2, 28 novembre 1966, p. 34-35).

Giusto (Jean-Pierre), «Quelques remarques sur l’idéogramme, le mot et la ligne chez Henri Michaux», dans Cent ans de littérature française 1850-1950, Sedes, 1987, p. 289-296.

—, «L’Échappée belle», dans Sur Henri Michaux, Presses universitaires de Valenciennes, 1988, p. 5-55 (repris dans Écritures-aventures, Villeneuve-d'Asq, Presses universitaires du Septentrion, 1998, p. 291-350).

—, «Le Mot poétique. Trois expériences, Rimbaud, Saint-John Perse et Michaux», dans Enjeux poétiques du xxe siècle, J.-P. Giusto éd. (colloque des 5 et 6 décembre 1996 à l’université de Valenciennes), Presses universitaires de Valenciennes, coll. «Lez Valenciennes», no 23, 1997, p. 77-90.

Godel (Vahé), «“Au fond du gouffre pour trouver du nouveau”», Journal de Genève, 27 octobre 1984, «Samedi littéraire», p. iii.

Goraj (Sylviane), «Henri Michaux: sur la Voie orientale», dans Les Ailleurs, 1996, p. 81-91.

—, «Henri Michaux, lecteur de Lautréamont ou l’Aventure d’une dépossession», dans Le Mal dans l’imaginaire littéraire français (1850-1950), Myriam Watthee-Delmotte et Metka Zupancic éds., Paris, L’Harmattan, et Orléans (Ontario, Canada), Éditions David, 1998, p. 77-89.

—, «Les Musiques d’Henri Michaux», Cahiers bleus, 2000, p. 53-61.

Goth (Martha), «Henri Michaux et Kafka», Franz Kafka et les lettres françaises (1928-1955), José Corti, 1956, p. 65-96.

Gourio (Anne), Legallois (Dominique), « Michaux, témoin halluciné », Esthétique du témoignage, C.Dornier et R. Dulong (éds.), éditions de la Maison des Sciences Humaines, Caen, 2004.

Grange-Fiori (Diana), «Présence-absence d’Henri Michaux», Europe, 1987, p. 3-16.

Greene (Naomi), «Creation and the Self: Artaud, Beckett, Michaux», Criticism. A Quarterly for Literature and the Arts (Detroit), vol. 13, no 3, été 1971, p. 265-278.

Gregory (Patrick), «Henri Michaux et le gant déchiré: “A Personal Reminiscence”», L’Herne, 1966, p. 274-277.

Grenier (Jean), «Un barbare en Asie», N.R.F. juin 1933 (repris dans le volume Gallimard, l'Esprit NRF, p. 905)

Grisay (Auguste), Le Livre et l'estampe, n°133, 1990 (article sur Les Rêves et la jambe)

Gros (Léon-Gabriel), «Henri Michaux ou l’Homme en proie aux monstres», dans Poètes contemporains, t. II, Éditions des Cahiers du Sud, 1951, p. 83-98.

Grossman (Évelyne), «Michaux — la partition du moi», dans Studi in onore di Mario Matucci, Pise, Pacini, 1993, p. 291-303.

—, «L'Écriture insectueuse de Michaux», dans Altérations, créations dans la langue. Les langages dépravés, Anne Tomiche éd., Cahiers du Centre de recherches sur les littératures modernes et contemporaines, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2001, p. 167-179.

—, «Le Clinamen de Michaux», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 41-53.

Guermès (Sophie), «Vertiges d’Henri Michaux», Le Courrier du Centre international d’études poétiques, no 207, juillet-septembre 1995, p. 19-29.

Gueunier (N.), «La Création lexicale chez Henri Michaux», Cahiers de lexicologie, vol. 11, no 2, 1967, p. 75-87.

Guillemin (Philippe), «Henri Michaux», La Vie intellectuelle, no 3, mars 1950, p. 370-372.

Guillot (Céline), «"Survivants de la fourmilière 304, regroupez-vous !" : la communauté humaine et le sujet poétique dans Epreuves, exorcismes de Henri MIchaux", in L'Offrande lyrique, sous la direction de Jean-Nicolas Illouz, éd. Hermann, coll. "Savoir Lettres", Paris, 2009.

Hackett (C. A.), «Michaux and Plume», French Studies, XVII (1), 1963, p. 40-49.

-, «Meetings with Michaux», French Studies Bulletin, no 68, automne 1998, p. 15-17.

Hahn (Otto), «La Littérature et la Drogue», Les Temps modernes, no 223, décembre 1964, p. 1000-1013.

Halpern (Anne-Élisabeth), «L’Espace dans Un barbare en Asie», dans Quelques Orients, 1996, p. 53-86.

—, «Ne pas être imbécile trop tôt», dans Les Ailleurs, 1996, p. 143-157.

. —, «Le Stéthoscope et le Microscope: figures et défigurations de l’homme de science dans l’œuvre de Michaux», dans Plis et cris, 1997, p. 105-120.

—, «La Chenille, la Fille et la Vanille», Magazine littéraire, 1998, p. 51-53.

—, «Michaux, Artaud: visages, ravages ou les mirages de l’autoportrait», dans Corps et savoir, 1998, p. 233-251.

—, «¿Quiénes son los niños de Michaux?», Quimera, 1999, p. 40-42.

—, «Théodule Ribot, Ernst Hackel. Références et irrévérences de Michaux», Courant d’ombres, 1999, p. 57-79.

—, «Elles parlent d’un pays lointain», Cahiers bleus, 2000, p. 62-69.

—, «Chanter la leçon de choses: Fargue et Michaux», Ritm, hors série: Études farguiennes, no 1, Pierre Loubier éd., Nanterre, Université Paris X, 2001, p. 145-159.

—, «L’En dedans-en dehors: Michaux, Wittgenstein et le mythe d’une certaine intériorité», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 79-95.

—, «Rire dans les plis, rire dans son poing: Liberté d’action de Michaux», Humoresques, no 13: «Poésie et comique», janvier 2001, p. 137-153.

—, «Towards an Experimental Quantum Poetry», dans Experimental Cultures: Configurations Between Science, Art and Technology, 1830-1950, Berlin, Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, 2002, p. 81-87.

—, «Segalen, Michaux: pour approcher une poétique de l'exmatriation», Ce que le poème dit du poème: Victor Segalen, Christian Doumet et Anne-Élisabeth Halpern éds., Presses universitaires de Vincennes, 2004.

Hattendorf (Richard L.), «The Visual Pen: Instances of Intermedia Slippage in Henri Michaux’s Meidosems», Word and Image, vol. 9, no 2, avril-juin 1993, p. 133-139.

Hauck (Johannes): «Das Prosagedicht im Spannungsfeld zwischen Fantastik und Komik. Henri Michaux's Poetik des “Unterbewussten”», dans Typen des französischen Prosagedichts. Zum Zusammenhang von moderner Poetik und Erfahrung, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 1994, p. 108-173.

Heinrichs (Hans-Jürgen), «Reisen um zu schreiben, gestalten um zu leben. Über den Dichter und Maler Henri Michaux», Manuskripte. Zeitschrift für Literatur, 39e année, no 144, juin 1999, p. 94-102.

Heissenbüttel (Helmut), «Exerzitien der metaphysischen Not: über Methode und Thematik bei Henri Michaux», Merkur, mars 1962, p. 280-287.

—, «Sur Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 266-271.

Hellens (Franz), «Lettre de Belgique», La Revue européenne, no 11, novembre 1929, p. 470-473 (repris dans Documents secrets, Albin Michel, 1956, p. 120-122).

—, «Les Débuts d’Henri Michaux», La Dernière Heure, no 234, 21 août 1952, p. 8 (repris et remanié dans Style et caractère, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1956, p. 162-167, et dans Un balcon sur l’Europe, Bruxelles, Labor, 1992, p. 239-243).

Hellerstein (Nina S.), «Calligraphy, Identity: Scriptural Exploration as Cultural Adventure», Symposium, vol. 45, no 1, printemps 1991, p. 329-342.

Henein (Georges), «Seuls les hommes ont des ailes», Juin, no 14, 21 mai 1946, n. p.

—, «Seuls les hommes ont des ailes», Valeurs. Revue de critique et de littérature, no 7-8, octobre 1946-janvier 1947, p. 159-161

—, «Henri Michaux, poète du secret», Magazine littéraire, no 21, septembre 1968, p. 22-23 (repris dans Attentions à Michaux, Pierre Vilar éd., Didier Devillez, Bruxelles, 1995, p. 89-95).

—, «Un Asiatique en Barbarie», L’Express, no 1053, 13 septembre 1971, p. 99-100 (repris en plaquette aux éditions Unes, 1999).

—, «Henri Michaux», Solaire, no 25-26, été-automne 1979, n. p. (réédité en plaquette: Le Voyageur du septième jour, Brandes, 1981).

Hillen (Sabine), «“L’Envers de moi”: la mémoire involontaire de Michaux», Cahiers bleus, 2000, p. 70-76.

—, «“Un véritable chanoine est-il toujours chanoine?” L'éclipse du sacré chez Henri Michaux», Religiologiques (Montréal), no 25, 2002, p. 119-129.

Hoog (Armand), «Poésie et psychanalyse», La Nef, no 21, août 1946, p. 122-125.

—, «Michaux ou l'Histoire universelle», Carrefour, no 130, 13 février 1947, p. 7.

—, «Henri Michaux, or Mythic Symbolism», Yale French Studies, no 9: «Symbol and Symbolism», 1952, p. 143-154.

Houdebine (Jean-Louis), «Description d’un portrait (fragments)», Promesse, 1967, p. 8-36.

—, «Notes sur l’aspect proprement “scriptural” des écrits sur la drogue», Promesse, 1967, p. 65-79.

Hourcade (Pierre), «Henri Michaux o el viajero perseguido», Sur, 6e année, no 23, août 1936, p. 68-73.

Howe (Elizabeth A.), «Irony in Michaux’s Plume», The French Review, vol. 56, no 6, mai 1983, p. 896-903.

Hubert (Marie), «Cioran et Michaux, “une intimité à distance”», dans Corps et savoir, 1998, p. 275-296.

Huybrechts (Florence), «Mélomane, musicographie, "composition" : le phénomène musical chez Henri Michaux», Textyles, Revue des lettres belges de langue française, 2011, n°40 ""Écriture et art contemporain", p. 113-132. 

Jaccottet (Philippe), Formes et couleurs, n°5/6, 1945 (sur Epreuves, exorcismes),

—, «L’Espace aux ombres», L’Herne, 1966, p. 128-132 (repris dans L’Entretien des Muses, Gallimard, 1968, p. 105-112).

—, «Les Rêves d’Henri Michaux», Nouvelle Revue de Lausanne, 10 février 1970 (repris dans Écrits pour papier journal. Chroniques 1951-1970, Jean-Pierre Vidal éd., Gallimard, 1994, p. 289-292).

Jackson (John E.), «H. Michaux: gentillesse et loufoquerie», Journal de Genève, 27 octobre 1984, «Samedi littéraire», p. iii.

Janssens (Peter), «Faire la nuit. Henri Michaux», Revue des Sciences humaines, no 248: «La Nuit», octobre-décembre 1997, p. 51-65.

jaudeau (Sylvie), «La Tentation démoniaque», Europe, 1987, p. 45-52.

Jeanneau (A.), «Henri Michaux et la recherche psychopathologique», Évolution psychiatrique, t. 37, no 2, avril-juin 1972, p. 407-433.

Jenny (Laurent), «Voir le paradis?», dans Passages et langages, 1987, p. 271-281.

—, «Parole et “chair” de Merleau-Ponty à Michaux», Po&sie, no 76, 2e trimestre 1996, p. 104-111 [108-110].

—, «Faux pas de Michaux», L’Expérience de la chute. De Montaigne à Michaux, P.U.F., coll. «Écriture», 1997, p. 184-207.

—, «Fictions du moi et figurations du moi», dans Figures du sujet lyrique, Dominique Rabaté éd., P.U.F., 1997, p. 99-111.

—, «Simple Gestures», dans le catalogue Untitled Passages by Henri Michaux, New York, The Drawing Center, 2000, p. 187-198.

Jones (Henri), «Bataille et Michaux: deux parasurréalistes», Le Surréalisme ignoré, Montréal, Centre éducatif et culturel, 1969, p. 84-90.

Jorn (Asger), «Ni abstrait, ni symbolique», L’Herne, 1966, p. 399-402 (reprise du texte du catalogue de l’exposition à Silkeborg, 1962).

Jouffroy (Alain), «J’ai rencontré Henri Michaux», Combat, 5 février 1957, p. 3 (repris dans Avec Henri Michaux, Monaco, Le Rocher, 1992, p. 19-24).

—, «Conversation avec Henri Michaux, 1959» (entretien), Arts, 28 octobre 1959 (repris dans Avec Henri Michaux, 1992, p. 26-39).

—, «Henri Michaux au-delà de Freud», Combat, 13 juillet 1961.

—, «Henri Michaux, précurseur», L’Œil, no 120, décembre 1964, p. 28-35.

—, «Michaux l’écrivain», L’Herne, 1966, p. 89-95 (repris dans Avec Henri Michaux, 1992, p. 101-119).

—, «En quoi Michaux est-il révolutionnaire?» (entretien avec Matta), L’Herne, 1966, p. 403-407.

—, «Technique de lecture», Opus international, no 1, 1966 (repris dans Avec Henri Michaux, 1992, p. 121-133).

—, «Henri Michaux ou l’accélération mentale», XXe siècle, no 44, juin 1975, p. 166-167.

—, «Le Retard incurable des mots», La Nouvelle Revue de Paris, no 14: «Le Surréalisme et ses insoumis», 1988, p. 65-82 [75-76 («Les Scandales de l'oubli des découvertes de Michaux»)].

. —, «Pour une nouvelle lecture des gestes et des mots de Henri Michaux», dans le catalogue de l’exposition au Centre genevois de gravure contemporaine, 1989, p. 18-28.

Jourde (Pierre), «Ethnologie imaginaire», dans Géographies imaginaires de quelques inventeurs de mondes au xxe siècle. Gracq, Borges, Michaux, Tolkien, chap. xi, José Corti, 1991, p. 186-199.

Kaas (Harald), «Der Himmel des Spermatozoons der Krabbe. Notizen über Michaux», Akzente (Munich), no 4, août 1981, p. 326-332.

Kanters (Robert), «Un voyageur masqué: Henri Michaux», Le Figaro littéraire, no 928, 30 janvier 1964, p. 4.

—, «Henri Michaux», L’Air des lettres, Grasset, 1973, p. 131-141.

Kéchichian (Patrick), «Ernest Hello et son lecteur (Des égards qu’on doit avoir pour son sujet)», Courant d’ombres, 1999, p. 29-38.

Kerno (Jacques), «Approche d’une facture», Promesse, 1967, p. 103-108.

Kittay (Jeffrey), «La Question de l’écriture chez Henri Michaux», The French Review, vol. 46, no 4, mars 1973, p. 706-721.

Kober (Marc), «La Part du sable: Henri Michaux et Georges Henein», dans Corps et savoir, 1998, p. 325-343.

Kremer (Patrick), «“Déserter l’odieux compartimentage du monde.” L’Arrachement dans l’œuvre d’Henri Michaux», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 115-128.

—, «Michaux et la leçon mystique», Rimbaud revue, no 6-7, avril 1996, p. 39-42.

—, «Une bibliothèque d’irréguliers», Courant d’ombres, 1999, p. 5-20.

Kuentz (Pierre), «À l’ombre de Michaux», dans Ruptures, 1976, p. 67-99.

Kuhn (Reinhard), «The Hermeneutics of Silence: Michaux and Mescaline», Yale French Studies, no 50: «Intoxication and Literature», avril 1974, p. 130-141.

—, «Prismatic Reflections: Michaux’s “Paix dans les brisements”», dans About French Poetry from Dada to «Tel Quel». Text and Theory, Mary Ann Caws éd., Detroit, Wayne State University Press, 1974, p. 186-204.

Kushner (Eva), «L’Humour de Michaux», The French Review, vol. 40, no 4, février 1967, p. 495-504.

La Charité (Virginia A.), «Dis-Order and Unity in the Work of Henri Michaux», The Modern Language Review, vol. 73, no 1, janvier 1978, p. 61-70.

—, «The Poet as Patient: Henri Michaux», dans Medicine and Literature, Enid Rhodes Peschel éd., New York, Neale Watson Academic Publications, 1980, p. 140-146.

Lacouture (Jean), «Henri Michaux», La Revue du Caire, no 189, mars 1956, p. 212-216 (repris sous une forme abrégée dans Robert Bréchon, Henri Michaux, Gallimard, 1959, p. 9-10).

Lamiot (Christophe), Eau sur eau. Les dictionnaires de Mallarmé, Flaubert, Bataille, Michaux, Leiris et Ponge, Amsterdam et Atlanta, Rodopi, coll. «Chiasma», no 4, 1997, p. 80-97, 153-157.

—, «Écouter d’où vient la langue», Cahiers bleus, 2000, p. 77-88.

Lancaster (Natascha H.), «Sartre et Michaux: les modes de vie du corps», The Romanic Review, vol. 87, no 3, mai 1996, p. 405-418.

Lang (Luc), «Vitesses: notes à partir de quelques écrits de Dubuffet et de Michaux», dans L'Écrit et l'Art, t. II, Villeurbanne, Le Nouveau Musée / Institut d'art contemporain, 1996, p. 95-115.

Lapacherie (Jean-Gérard), «Poly-, hétéro- et exo- graphies», Poétique, no 84, novembre 1990, p. 395-410.

Lascault (Gilbert), «Michaux et la métamorphose de notre temps», Revue d’esthétique, t. 19, no 1, 1966, p. 92-96.

Laude (André), «Michaux: le dernier dissident», Les Nouvelles littéraires, no 2775, 19 février 1981, p. 36.

Laude (Jean), «Voyages», L’Herne, 1966, p. 159-165.

—, «Écritures et calligraphie chez Michaux», Liberté (Montréal), dossier Michaux, no 6, novembre-décembre 1969, p. 25-41.

Laugier (Emmanuel), «Trois gongs de têtes. Alberto Giacometti, Henri Michaux, Francis Bacon et Jacques Dupin», dans Strates. Cahier Jacques Dupin, E. Laugier éd., Tours, Farrago, 2000, p. 59-69.

Laügt (Elodie), «Idéogrammes en Chine. L'altérité dans l'écriture d'Henri Michaux», Pleine Marge n°39, juin 2004

Laurent (Jérôme), «Un pâle semblant de corps fragile», dans Passages et langages, 1987, p. 31-43.

Lavorel (Guy), «Corps de femmes étrangères ou étranges dans l’œuvre d’Henri Michaux», dans Le Corps de la femme: du blason à la dissection mentale, Lyon, CEDIC-Université Lyon III, 1990, p. 110-126.

Léautaud (Paul), Journal littéraire, t. XI, Mercure de France, 1961, p. 46, 82-84, 214.

Lebel (Jean-Jacques), «Tempo de l'infinie turbulence», dans le catalogue Henri Michaux, Œuvres choisies 1927-1984, Musées de Marseille et Réunion des musées nationaux, 1993, p. 30-41.

—, «La Danse neuronale», Magazine littéraire, 1998, p. 55-59.

Le Bot (Marc), «La Langue du loup», Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 127-129.

Le Bouteiller (Anne), «Henri Michaux et le surréalisme», Revue générale (Bruxelles), vol. 112, no 6-7, juin-juillet 1976, p. 3-16.

Le Clézio (J. M. G.), «Sur Henri Michaux, fragments», Les Cahiers du Sud, t. 51, no 380, 1964, p. 262-269.

Lecomte (M.), «Henri Michaux et ses fantômes», Journal des poètes, no 2, février 1954, p. 6 (repris dans Les Voies de la littérature, Bruxelles, Labor, 1998, p. 143-144).

Lefort (Claude), «… Sur une colonne absente», L’Herne, 1966, p. 227-238 (repris dans Sur une colonne absente. Écrits autour de Merleau-Ponty, Gallimard, coll. «Les Essais», 1978, p. 156-176).

—, «Passages», Po&sie, no 68, 2e trimestre 1994, p. 109-118.

Leki (Ilona), «Mescaline-mediated Reality and the Writings of Henri Michaux», Perspectives on Contemporary Literature, vol. 5, Lexington, University Press of Kentucky, 1979, p. 24-32.

Lemaire (Michel), «Giguère et Michaux», Revue de l’université d’Ottawa / University of Ottawa Quarterly, vol. 54, no 1, janvier-mars 1984, p. 15-28.

Leonhard (Kurt), «Pourquoi j’ai traduit Michaux», L’Herne, 1966, p. 260-265.

—, «Une expérience extrême. Henri Michaux par Henri Michaux», dans la version française du catalogue de l’exposition de la Kestner-Gesellschaft de Hanovre, Saint-Gall, Erker-Verlag, 1973, p. 26-33.

—, «Une métaphysique de la mescaline, entre la chimie et la mystique», ibid., p. 33-35.

Leyris (Pierre), «La nuit remue, par Henri Michaux», La Nouvelle Revue française, no 262, juillet, 1935, p. 127-130.

Pai-Tching (Liang), «La Chine dans la poésie française du xxe siècle», Cahiers de l’association internationale des études françaises, no 13, juin 1961, p. 71-83.

Liu (Yang), «Un autre regard d’Henri Michaux», dans Les Écrivains français du xxe siècle et la Chine, Christian Morzewski et Qian Linsen éds., Artois Presses Université, Presses universitaires de Nankin, coll. «Lettres et Civilisations étrangères», 2001, p. 155-160.

Lombez (Christine), «Poésie et peinture chez Henri Michaux: un art du déconditionnement», Le Courrier du Centre international d’études poétiques, no 226, avril-juin 2000, p. 5-18.

Loreau (Max), «La Poésie, la Peinture et le Fondement du langage», Revue internationale de philosophie, vol. 81, fasc. 3, 1967, p. 300-347 (version remaniée dans La Peinture à l’œuvre et l’Énigme du corps, Gallimard, 1980, p. 9-58).

—, «Henri Michaux: la poésie à l’épreuve de la mescaline», Po&sie, no 38, 3e trimestre 1986, p. 117-126 (repris dans Passages et langages, 1987, p. 211-223).

Loubier (Pierre), «Croc, ergot, kriss: écrire pour s’orienter (Un barbare chez les Malais)», dans Quelques Orients, 1996, p. 87-116.

—, «Travail de l’origine: Michaux et la préhistoire», dans Les Ailleurs, 1996, p. 176-186.

—, «Henri Michaux et l’arrière-théâtre», dans Plis et cris, 1997, p. 315-333.

Louette (Jean-François), «“Nuit de noces” selon Michaux: humour noir et effet onirique», Recherches et travaux (Grenoble), hors série no 12: «Jouer à se faire peur», 1994, p. 165-188 (repris dans Sans protocole, Belin, 2003, p. 225-248).

—, «Michaux, fragments et continuum», Les Temps modernes, no 601, octobre-novembre 1998, p. 60-65.

Lupasco (Stéphane), «Henri Michaux et la folie», Le Nouvel Observateur, 17 août 1961.

Lussy (Florence de), «Arriver à se réveiller», dans Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 198-201.

____, « Henri Michaux, Ineffable vide, un art du retranchement », dans Revue de la Bibliothèque Nationale de France, « Manuscrits d’écrivains du XXe siècle », n°6, octobre 2000, p. 54-61.

Lutoslawski (Witold), entretien sur ses Trois poèmes d'Henri Michaux, dans Jean-Paul Couchoud, La Musique polonaise et Witold Lutoslawski, Stock+Plus musique, 1980, p. 108-120.

Macé (Gérard), «Dis-moi qui tu hantes», Vies antérieures, Gallimard, coll. «Le Chemin», 1991, p. 125-127.

Magny (Claude-Edmonde), «L’Univers d’Henri Michaux et de Kafka», Revue internationale, no 9, octobre 1946, p. 240-244.

Magny (Olivier de), «Où étaient les verrous est l’océan ouvert», L’Herne, 1966, p. 40-43.

Magritte (René), «Portrait de Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 353.

Maïda (Clara), «Instants — Passages. Composition», Cahiers bleus, 2000, p. 89-93 (avec quatre pages de la partition composée sur des extraits de L'Infini turbulent).

Mallet (Robert), «Prévert et Michaux mènent la danse», Opéra, no 343, 6 février 1952, p. 3.

Maquet (Jean), «Michaux et le négatif», Critique, no 2, juillet 1946, p. 111-116.

Marchand (Jean-José), «Henri Michaux devant la poésie», L’Arche, vol. 2, no 7, décembre 1944, p. 117-120.

Maritain (Jacques), «Lettre», L’Herne, 1966, p. 21.

Marson (Susan), «“De l’Exotisme au quotidien”: Segalen’s Journal des îles and Michaux’s Ecuador», dans Reading Diversity / Lectures du divers, Charles Forsdick et S. Marson éds., Glasgow, University of Glasgow French and German Publications, 2000, p. 103-114.

Martin (Jean-Pierre), «“Origine de la peinture”, incipit d’une œuvre double», French Forum, vol. 16, no 3, septembre 1991, p. 329-345.

—, «De la lecture comme sabotage. Michaux et Papazoff», Poétique, no 88, novembre 1991, p. 399-418.

—, «Le Ravissement de l’écrivain», Critique, no 539, avril 1992, p. 269-271.

—, «L’“Homme d’os”», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 29-41.

—, «Gide lecteur de Michaux», Bulletin des Amis d’André Gide, vol. 23, no 105, janvier 1995, p. 71-76.

—, «Lettres du lointain, ou l’Insularité salutaire de la littérature», dans Les Ailleurs, 1996, p. 136-142.

—, «Rires et murmures de la voix, ou l'horizon de la motocyclette», dans Plis et cris, 1997, p. 223-232.

—, «De quelques mots en sourdine», Magazine littéraire, 1998, p. 42-46.

—, «Les nés-fatigués me comprendront», Littérature, 1999, p. 3-13.

—, «Michaux en grande barbarie», dans Mélanges barbares. Hommage à Pierre Michel, Jean-Yves Debreuille et Philippe Régnier éds., Presses universitaires de Lyon, 2001.

Martin (Serge), «Il y a pli et pli. Penser avec le sujet du poème», Europe, no 851, mars 2000, p. 202-212 [203-204].

Martin-Schmets (Victor), «Henri Michaux en Belgique: à Namur et ailleurs», dans Les Ailleurs, 1996, p. 7-27.

Masson (Jean-Claude), «Connaissiez-vous Henri Michaux?», Esprit, no 96, décembre 1984, p. 1-3.

Mathieu (Jean-Claude), «Légère lecture de Plume», dans Ruptures, 1976, p. 101-158.

—, «Avaler la langue, dilater la pupille», dans Passages et langages, 1987, p. 133-146.

— «Le Nom de l’Autre», Europe, 1987, p. 89-100.

—, «Des fourmis et des mots», dans Plis et cris, 1997, p. 11-27.

—, «Limite et illimité chez Michaux», Ritm, no 15: «Horizons de la poésie moderne», 1997, p. 17-29.

—, «L’Exorcisme de Michaux, une “poésie pour pouvoir”», dans Enjeux poétiques du xxe siècle, Jean-Pierre Giusto éd., Presses universitaires de Valenciennes, coll. «Lez Valenciennes», no 23, 1997, p. 161-175.

— «Michaux et l'automatisme surréaliste», Cahier de L'Herne «André Breton», 1998, p. 353-363.

—, «D’une pratique magique de l’objet: Michaux et sa pomme», dans Poétiques de l'objet: l’objet dans la poésie française du Moyen Âge au xxe siècle, François Rouget éd., Honoré Champion, 2001, p. 431-441.

—, «L'Espace en dérive de Michaux (1922-1930)», Études de lettres, no 1-2: «On a touché à l'espace, 1900-1930», 2000, p. 93-107.

—, «Les Chaises de Michaux», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 13-26.

Matsumura (Takeshi) «Sur quelques mots des premiers écrits d'Henri Michaux», Philologica Jassyensia, year XII, n°1 (23), 2016.

Matta (Roberto) «T, U, V, W, X, Y, Z», Libération, 21 janvier 1985, p. 31.

Maulpoix (Jean-Michel), «Michaux face aux énigmes du monde», Magazine littéraire, no 247, novembre 1987, p. 41-42.

—, «Se déplacer, se dégager…», dans Passages et langages, 1987, p. 85-92.

—, «Sujet à préciser», La Nouvelle Revue française, no 541, février 1998, p. 33-43.

Mauriac (Claude), «Idées et hommes d’aujourd’hui: Henri Michaux», Preuves, no 62, avril 1956, p. 77-83.

Mayaux (Catherine), «Michaux, l’anti-exote en Ecuador», dans Plis et cris, 1997, p. 205-219.

—, «Dessins commentés ou le Fantôme du poète», dans Corps et savoir, 1998, p. 17-31.

Meitinger (Serge), «Henri Michaux ou De la métamorphose», dans Passages et langages, 1987, p. 105-116.

Menemencioglu (Melahat), «La Recherche de l’expressivité dans la poésie d’Henri Michaux», dans Le Vers français au xxe siècle, Monique Parent éd., Klincksieck, 1967, p. 219-231.

Meschonnic (Henri), «Le Rythme et le Poème chez Henri Michaux», dans Passages et langages, 1987, p. 185-208.

Messer (Thomas M.), postface du catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 179-183.

Metzger (Vincent), «“Un roman, c’est-à-dire tout”», Europe, 1987, p. 83-88.

—, «Poèmes et prose: quelques réécritures», Littérature, 1999, p. 42-47.

. Metzidakis (Stamos): «Modern Poets in Motion: Two Exemplary Itineraries», Rivista di letterature moderne e comparate, vol. 43, no 1, janvier-mars 1990, p. 43-53.

Meuris (Jacques), «Introduction à Henri Michaux», Marginales, no 28, juillet-septembre 1952, p. 40-48.

Micha (René), «Plume et les anges», L’Herne, 1966, p. 143-158.

—, «Loin, loin maintenant est l’Un…», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 9-10.

Michelson (Annette), «Note sur les peintures d’Henri Michaux», Les Lettres nouvelles, 13e année, mai-juin 1965, p. 125-129.

Miguet-Ollagnier (Marie), «L’Imagination mythique de Michaux dans Fables des origines», dans Plis et cris, 1997, p. 93-104.

Mihailovich-Dickman (Vera), «Idéogrammes: l’apport de la Chine ou “voie par l’écriture”», dans Quelques Orients, 1996, p. 159-190.

—, «Henri Michaux et l’enjeu esthétique», dans Plis et cris, 1997, p. 263-277.

—, «Ritratto di H. M / Portrait de H. M.», dans le catalogue de l’exposition à la Galleria Peccolo, Livourne, Edizioni Peccolo, 2001, p. 3-8 et 9-14.

Mills (Ralph J., Jr), «Char and Michaux: Magicians of Insecurity», Chicago Review, vol. 15, no 2, automne 1961, p. 40-56.

Minière (Claude), «Lecture I: Henri Michaux, la vitesse et l’écho», L’Herne, 1966, p. 197-204.

Miranda (Julio E.), «Lectura de Henri Michaux», Cuadernos hispanoamericanos, no 339, septembre 1978, p. 375-407.

Monnier (Adrienne), Les Gazettes d’Adrienne Monnier, 1925-1945, Julliard, 1953, p. 135-137, 153, 234, 244, 268 et 274-278.

—, «Les Peintures d’Henri Michaux», Les Lettres nouvelles, no 2, avril 1953, p. 245-249.

Mouchard (Claude), «La “Pensée expérimentale” de Michaux», Critique, no 317, octobre 1973, p. 869-901 (repris et développé dans Ruptures, 1976, p. 159-208).

—, «Lefort lecteur de Michaux», dans La Démocratie à l’œuvre. Autour de Claude Lefort, Cl. Mouchard et Cl. Habib éds., Éditions Esprit, 1993, p. 243-283.

—, «Michaux, métamorphoses d'espaces», dans L'Art et l'Hybride, Presses universitaires de Vincennes, 2001, p. 83-102.

Moura (Jean-Marc), «Deux voyages en Inde: Siddharta de Hermann Hesse et Un barbare en Asie de Henri Michaux», Roman 20 / 50, no 18, décembre 1994, p. 151-161.

Mourey (Laurent), «De la plume au pinceau. Henri Michaux ou l’ascèse du geste», dans Spiritualités d’un monde désenchanté, Gisèle Séginger éd., 1998, p. 201-208.

Mourier (Maurice), «Michaux sage / mage», dans Ruptures, 1976, p. 209-257.

—, «Récit de vie, récit de vide… Quand Henri Michaux raconte sa vie», Revue des Sciences humaines, t. 63, no 192: «Récits de vie», octobre-décembre 1983, p. 35-45.

—, «Un maître, en somme», Esprit, no 96, décembre 1984, p. 3-6.

—, «Sur la passerelle du moi», dans Sur Henri Michaux, Presses universitaires de Valenciennes, 1988, p. 57-105.

Nadeau (Maurice), «Connaissons Henri Michaux», Combat, 25 janvier 1951, p. 4 (repris dans Littérature présente, Corrêa, 1953, p. 341-346).

—, «Michaux: l’aventure d’être en vie», L’Express, no 657, 16 janvier 1964, p. 27-29.

Nasta (Dan Ion), «Qui je fus ou le Scalpel de Narcisse», Cahiers roumains d’études littéraires, vol. 17, no 1, 1989, p. 115-122.

Née (Patrick), «“Ah! Quel malheur […] que Christophe Colomb ait découvert l’Amérique” (Henri Michaux, Ecuador)», dans Nouveau Monde, autres mondes. Surréalisme & Amériques, D. Lefort, P. Rivas et J. Chénieux-Gendron éds., Lachenal et Ritter, 1995, p. 129-146.

Neyrat (Frédéric), Un drame optique — Henri Michaux et la question du portrait, supplément au numéro 16-17 de Horlieu-(x), Lyon, 1999.

Nicolescu (Vasile), «Henri Michaux ou la Permanence du refus», Cahiers roumains d’études littéraires, no 1: «La Dialectique ancien / nouveau», 1975, p. 87-90.

Noël (Bernard), «Peintures noires d’Henri Michaux», XXe siècle, no 38, juin 1972, p. 172-173 (repris dans Treize cases du je, Flammarion, 1975, p. 200-201).

—, «Les Pulsations d’une poussée vers le visible», La Quinzaine littéraire, no 233, 16 mai 1976, p. 18.

Noguez (Dominique), «Les Voyages imaginaires de Michaux», Liberté (Montréal), dossier Michaux, t. 11, no 6, novembre-décembre 1969, p. 7-18.

Noorbergen (Christian), «Michaux ou la Métamorphose innombrable», Cahiers bleus, 2000, p. 94-95.

Norge, «Jeux d’enfants», Magazine littéraire, 1985, p. 22.

Onimus (Jean), «Peur et poésie, l’angoisse de vivre chez Henri Michaux», Études, t. 292, no 2, février 1957, p. 217-237 (repris dans Expérience de la poésie, Desclée de Brouwer, 1973).

Orr (Linda), «The Sticky Figures of Henri Michaux», Antaeus, no 54, printemps 1985, p. 188-195.

Oster (Daniel), «La Plume et le Nom», Les Nouvelles littéraires, no 2534, 26 mai 1976, p. 4.

Ouvry-Vial (Brigitte), «De l’exorcisme», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 101-113.

—, «De quelques influences dans la recherche de l’écriture», dans Les Ailleurs, 1996, p. 56-66.

. —, «Essai de grammaire du geste d’écriture», dans Plis et cris, 1997, p. 169-183.

—, «“Le Vieux Jumelage de la pensée et de la parole”: approche clinique et théorique des récits d’expérience de drogue», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 161-175.

—, «Quand Henri Michaux écrit à Jean Paulhan», Pleine Marge n°39, juin 2004

Pacquement (Alfred), «Mouvements», dans le catalogue de l’exposition du Centre genevois de gravure contemporaine, 1989, p. 10-16.

Paseyro (Ricardo), «Mes deux meilleurs amis: Michaux et Paulhan», Jules Supervielle. Le forçat volontaire, Monaco, Le Rocher, 1987, p. 132-139.

Patri (Aimé), «La Clef d’Henri Michaux», Paru, no 28, mars 1947, p. 8-14.

Paul (Jean-Jacques), «Le Peu rhétorique», dans Sur Henri Michaux, Presses universitaires de Valenciennes, 1988, p. 107-158.

Paulhan (Jean), «Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 22.

Paz (Octavio), «Courant alternatif», La Nouvelle Revue française, no 102, juin 1961, p. 1011-1034 [1016-1027] (traduction de «Corriente alterna», Sur, no 265, juillet-août 1960, p. 2-18).

—, «Le Prince: le clown», dans le catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 16-22 (repris dans Rire et pénitence, Gallimard, coll. «Les Essais», 1983, p. 135-142).

Pénard (Jean), «Une approche d’Henri Michaux», Critique, no 150, novembre 1959, p. 943-951.

Peppiatt (Michael), «Henri Michaux, Painter and Poet», Art international, vol. 16, no 1, janvier 1972, p. 28-33.

Perrin (Claude), «Henri Michaux: peindre l’infini», Perpétuelles, 1985, p. 3-14.

Perros (Georges), «Henri Michaux. Face aux verrous», La Nouvelle Revue française, no 19, juillet 1954, p. 127-128.

—, «Henri Michaux», Papiers collés, III, Gallimard, coll. «Le Chemin», 1973, p. 352-353.

Peyré (Yves), «Rupture d'espace», catalogue de l'exposition du Point Cardinal, 1982, n.p.

—, «Permanence de l’ailleurs», dans Les Ailleurs, 1996, p. 28-45.

Picon (Gaëtan), «Sur Henri Michaux», Fontaine, t. 11, no 60, mai 1947, p. 279-292 (repris sous le titre «Unité et pluralité chez Henri Michaux», dans L’Usage de la lecture, Mercure de France, 1960 et 1979, p. 105-120).

—, «Métamorphose de la littérature», La Table ronde, no 17, mai 1949, p. 754-775.

—, «Henri Michaux», dans Panorama de la nouvelle littérature française, Gallimard, 1949, p. 179-188 (repris dans la collection «Tel», Gallimard, 1976, p. 251-259).

Pierre (José), Cahiers du Musée de poche n°3, décembre 1959, pp. 115-116 (sur l'exposition Henri Michaux chez Daniel Cordier)

Pierrot (Jean), «Henri Michaux, écriture et peinture», Motifs et figures, P.U.F., 1974, p. 171-197.

Pieyre de Mandiargues (André), «Henri Michaux», L’Herne, 1966, p. 26-28 (repris dans Troisième belvédère, Gallimard, 1971, p. 284-287).

—, «Michaux», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 16.

—, Le Désordre de la mémoire. Entretiens avec Francine Mallet, Gallimard, 1975, p. 65-67.

Pleynet (Marcelin), «René Char et Henri Michaux dans l’avenir de la parole», L’Arc, no 14, printemps 1961, p. 63-67.

Poncelet (Dominique), « Par des traits d’Henri Michaux : la mémoire picturale du signe », French Studies, Vol. LX, n°2, avril 2006, p. 205-217.

Pornon (Charles), «La Corrida» (pastiche d’Henri Michaux en espéranto), Anthologie (apocryphe) de la poésie française, Nouvel Office d’Édition, Poche-Club 14, 1963, p. 165-166.

Poulet (Georges), «Henri Michaux et le supplice des faibles», L’Herne, 1966, p. 166-171.

—, «L’Antagonisme de l’espace», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 6-8.

—, «Michaux et l’espace hostile», Littérature et Société (recueil d’études en l’honneur de Bernard Guyon), Desclée de Brouwer, 1973, p. 387-402.

—, «Henri Michaux», Entre moi et moi, José Corti, 1977, p. 225-253.

—, «Henri Michaux», La Pensée indéterminée. III. De Bergson à nos jours, P.U.F., coll. «Écriture», 1990, p. 175-179.

Prange (Regina), «Schrift und Bild. Von Paul Klee zu Henri Michaux», dans Jenseits der Grenzen. Französische und deutsche Kunst vom Ancien Régime bis sur Gegenwart, vol. III, Dialog der Avantgarden, U. Fleckner, M. Schieder et M. F. Zimmermann éds., Cologne, Du Mont, 2000, p. 110-125.

Prévert (Jacques), «Rencontre», L’Herne, 1966, p. 33.

Prigogine (Hélène), «Henri Michaux: connaissance par les gouffres», Synthèses (Bruxelles), no 184, septembre 1961, p. 539-543.

Prinçay (Robert), «sur Peintures et dessins», Paru n°30, mai 1947

Quinsat (Gilles), «Une œuvre de persuasion», La Nouvelle Revue française, no 363, avril 1983, p. 54-65.

Rabaté (Étienne), «L’Enfance», dans Passages et langages, 1987, p. 117-130.

—, «Rhétorique de Michaux: le refus de la métaphore», Confluências (Coimbra), no 8, novembre 1992, p. 67-81.

—, «Henri Michaux et le cliché: résistance et fascination», Confluências (Coimbra), no 14, 1996, p. 61-75.

Ragon (Michel), «Le Signe dans l’art actuel», XXe siècle, no 10, mars 1958, p. 37-40 [39-40].

Ragonneau (Nicolas), «Henri Michaux et les “États-tampons”. Aspects du voyage imaginaire dans Ailleurs», Textyles (Bruxelles), no 12: «Voyages, Ailleurs», Pierre Halen éd., 1995, p. 137-153.

Raillard (Georges), «Un homme de parole et de lumière», Le Matin de Paris, 23 octobre 1984, p. 20.

Rapak (Waclaw), «“L’Écriture d’épargne” de Michaux» dans Désir d’aphorismes, Christian Moncelet éd., Clermont-Ferrand, Association des Publications de la faculté des Lettres et Sciences humaines de Clermont-Ferrand, coll. «Littératures», 1998, p. 291-300.

Ratcliff (Carter), «Henri Michaux, Late Romantic», Art in America, vol. 73, mars 1985, p. 147-149.

Ray (Lionel), «Tombeau d’Henri Michaux», Europe, 1987, p. 80-82.

Raybaud (Antoine), «Le Désassemblage», dans Passages et langages, 1987, p. 171-183.

Réda (Jacques), «Combats», Libération, 2 novembre 1981, p. 33.

Rey (Alain), «À l’atelier des mots», Les Nouvelles littéraires, spécial «Hommage. Bon anniversaire Henri Michaux», no 2691, 14 juin 1979, p. 7.

Rey (Jean-Dominique), «L’avenir est au peintre», préface au catalogue de l’exposition au Point Cardinal, 1974, n. p. (repris dans Henri Michaux, L'Atelier des Brisants, 2001, p. 35-50).

Rey (Martine P.), «Rethinking Poetic Space: Henri Michaux and Edgar Allan Poe», Romance Notes, vol. 37, no 1, automne 1996, p. 109-115.

Ribemont-Dessaignes (Georges), «Portrait d’artiste, Henri Michaux», Gazette de Lausanne, 26 mars 1955, «Gazette littéraire», p. ix.

Riese Hubert (Renée), «Beckett’s Play Between Poetry and Performance», Modern Drama, vol. 9, no 3, décembre 1966, p. 339-346.

—, «Éthique et esthétique dans les utopies de Michaux», dans Éthique et esthétique dans la littérature française du xxe siècle, Maurice Cagnon éd., Saratoga (Californie), Anma Libri, «Stanford French and Italian Studies», vol. X, 1978, p. 79-85.

—, «Henri Michaux: Illustration and Double Talent», World Literature Today, vol. 58, no 2, printemps 1984, p. 209-215.

Rigaud-dayton (Margaret), «Le "mutisme polyforme" de Henri Michaux», in Francographies, identités et altérité dans les espaces francophones européens, édité par Susan Bainbrigge, Joy Charnley et Caroline Verdier, ed. Peter Lang, New York, 2010.

Rigo Bienaimé (Dora), «Henri Michaux est-il seul? Rencontre avec Michaux», Cahiers bleus, 2000, p. 13-18.

Robert (Dr René), «Un psychiatre devant les dessins de Michaux. Une hallucination consciente», Arts, 31 octobre 1962, p. 11.

Rodari (Florian), «L'Homme de plume», dans le catalogue Henri Michaux, Œuvres choisies 1927-1984, Musées de Marseille et Réunion des musées nationaux, 1993, p. 16-24.

Roegiers (Patrick), Le Mal du pays. Autobiographie de la Belgique, Seuil, 2003, p. 241-254.

Rœlens (Nathalie), «Écrire le visage: Michaux, Blanchot, Klossowski, Genet», Word and Image, vol. 15, no 4, octobre-décembre 1999, p. 309-322.

—, «Henri Michaux à visage découvert», Cahiers bleus, 2000, p. 96-109.

Roger (Jérôme), «L’Essai ou “le style morceau d’homme”», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 9-28.

—, «La Catégorie de l’Avenir», dans Les Ailleurs, 1996, p. 158-175.

—, «L’Idéogramme dans la phrase», dans Quelques Orients, 1996, p. 191-228.

—, «Une voix sans nombre: Henri Michaux aujourd'hui», La Licorne, no 41: «Penser la voix», 1997, p. 107-127.

—, «Les Grandes Épreuves de la phrase», dans Plis et cris, 1997, p. 185-203.

—, «Michaux ou les Tensions de l’essai», Les Temps modernes, no 601, octobre-novembre 1998, p. 66-75.

—, «La Traversée des formes», Magazine littéraire, 1998, p. 48-50.

—, «Ponge, lecteur de Michaux: un différend sans merci», Littérature, 1999, p. 70-86.

—, «Henri Michaux, malaise dans la pensée», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 55-69.

—, « Enfance des écritures et contre écritures d’Henri Michaux », Paroles aux confins : Poésie-Peinture, Marie-Hélène Popelard éd., Mont-de-Marsan, L’Atelier des Brisants, 2001, p. 51-72.

—, « Le ravissement du lecteur : Michaux lectomane », dans Le sujet lecteur. Lecture subjective et enseignement de la littérature, Annie Rouxel et Gérard Langlade éds., Rennes, PUR, 2004, p. 51-60.

Roger (Philippe) et Saingt-Garre (Catherine), «Imaginaire et animalité chez Michaux», Recherches sur l'imaginaire dans la littérature française contemporaine depuis 1945, Georges Cesbron éd., Presses de l'université d'Angers, coll. «Cahier de poésie», no 5, p. 62-69.

Rolin (Olivier), «Commencement sans fin de ma vie obscure», Le Monde, 27 août 1999, p. 12-13 (repris dans Paysages originels, Seuil, coll. «Points», 2002, p. 83-103).

Rolland de Renéville (André), N.R.F., mai 1936

—, «Le Domaine d’Henri Michaux», Univers de la parole, Gallimard, 1944, p. 102-114.

—, «Henri Michaux et Paul Éluard», La Nef, no 16, mars 1946, p. 118-122.

—, «L’Univers d’Henri Michaux», La Nef, no 52, 1949, p. 104-106.

—, «La Poésie d’Henri Michaux», Revue de Paris, no 9, septembre 1954, p. 125-131.

Ronce (Henri), «Les Petits Écrits en prose d’Henri Michaux (et les Innombrables Grands)», Les Lettres françaises, no 1177, 6 avril 1967, p. 9-11.

Rosolato (Guy), «Les Voix», L’Herne, 1966, p. 115-121

Rossli (Danielle), «Pour une lecture possible ou impossible de Henri Michaux», Transitions, no 17, 2e trimestre 1984, p. 121-131.

Roubaud (Colette), «Michaux mystique», La Revue des lettres modernes, no 720-725: «Le Siècle éclaté, 3. Le texte et son double», 1985, p. 181-200.

Roudaut (Jean), «Notes à propos du titre d’un livre d’Henri Michaux: L’Espace du dedans», L’Herne, 1966, p. 205-213.

—, «Les Villes imaginaires d'Henri Michaux», Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 42-45.

Rougemont (Denis de), «Quelques-uns de mes écrivains. Anecdotes. Henri Michaux et les idoles», dans De l’ordre et de l’aventure. Mélanges offerts à Pierre Olivier Walzer, Neuchâtel, À la Baconnière, coll. «Langages», 1985, p. 187.

Rousseaux (André), «Découvrons Henri Michaux», Le Figaro littéraire, 20 septembre 1941, p. 4.

—, «Henri Michaux, poète d’“ailleurs”», Le Figaro littéraire, no 110, 29 mai 1948, p. 2 (repris dans Littérature du xxe siècle, t. IV, Albin Michel, 1953, p. 78-86).

Rousselot (Jean), «Michaux, un exemple d’absolue liberté», Nouvelles de France, no 133, 1985, p. 19-24.

Roustang (François), «Michaux l’anonyme», Critique, no 548-549, janvier-février 1993, p. 3-19.

Roux (Martin), «Michaux, l’espoir», Revue internationale, t. II, no 9, octobre 1946, p. 249-252.

Roy (Claude), «Michaux, le père de Plume», Action, no 128, 14 février 1947, p. 10-11 (repris sous le titre «Henri Michaux» dans Descriptions critiques, t. I, Gallimard, 1949, p. 307-310).

—, «Henri Michaux notre envoyé spécial», France-Observateur, 9 juillet 1959, p. 17 (repris dans Descriptions critiques, t. III, L’Homme en question, Gallimard, 1960, p. 338-343).

—, «Passages d’Henri Michaux», Libération, 21 janvier 1964, p. 6.

—, «Le Pionnier de tous les vertiges», Le Nouvel Observateur, no 111, 28 décembre 1966, p. 32-33.

—, «L’Homme de toutes les couleurs», Le Nouvel Observateur, no 360, 4 octobre 1971, p. 56-57.

Royere (Anne-Christine), «"La face à la bouche perdue" ou le dilemme de Cratyle», in La Voix sous le texte, 2002, Presses de l'Université d'Angers. 

—, «"Signes" Henri Michaux et la toile-poème», in Textyle, n°29, 2006.   

Rykner (Arnaud), «Henri Michaux: la voix de l’autre, les voix du moi (notes sur la théâtralité)», Poésie 95, no 59, octobre 1995, p. 38-45.

Saenen (Frédéric), «D’une belgitude (considérations intempestives et sans doute non fondées)», Courant d’ombres, 1999, p. 141-145.

Saget (Justin), «Michaux malgré lui», Combat, 18 octobre 1946.

Saillet (Maurice), «L’Humour et Henri Michaux», Combat, 26 octobre 1950, p. 4 (repris dans Billets doux de Justin Saget, Mercure de France, 1952, p. 131-134).

Saint-Clair (Maria), «Henri Michaux», Confluences, no 29, février-mars 1944, p. 153-154 (repris dans Galerie privée, Gallimard, 1947, p. 129-132).

Saint-Phalle (Thérèse de), «Henri Michaux et l’arbre de vie», Le Spectacle du monde, no 61, avril 1967, p. 98-101.

Saintmont (J.H.), «sur Nouvelles de l'étranger», Les Lettres nouvelles, n°1, mars 1953

Salomon (Carl), «Michaux, un de mes prophètes», L’Herne, 1966, p. 34.

Sandras (Michel), «Emblèmes et matrices d’idées chez Michaux», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 71-78.

Sauvanet (Pierre), «Michaux musicien», dans Corps et savoir, 1998, p. 197-212.

—, «“Cierto fenómeno llamado música”», Quimera, 1999, p. 43-46.

—, «Henri Michaux en mouvement» dans Le Rythme et la Raison II. Rythmanalyses, Kimé, 2000, p. 56-71.

—, «Temps littéraire et temps musical (à partir de quelques expériences d’Henri Michaux)», dans Littérature et musique dans la France contemporaine, J.-L. Backès, C. Coste et D. Pistone éds., Presses universitaires de Strasbourg, 2001, p. 209-216.

Schefer (Jean Louis), «Sur les dessins d'Henri Michaux», dans Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 23-27.

—, «Histoires d'encre», catalogue de l'exposition Henri Michaux. Histoires d'encre, galerie Berthet-Aittouarès, Milan, Pagine d'Arte, 1999, p. 7-13.

Schmidt (Albert-Marie), «Constantes baroques dans la littérature française», Trivium, 7e année, no 4, 1949, p. 309-324.

Schmied (Wieland), «Notes sur Henri Michaux», dans la version française du catalogue de l’exposition de la Kestner-Gesellschaft de Hanovre, Saint-Gall, Erker-Verlag, 1973, p. 5-8.

Schneider (Ulrike), Der poetische Aphorismus bei Edmond Jabès, Henri Michaux und René Char. Zu Grundfragen einer Poetik, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 1998, p. 173-241.

Schwabsky (Barry), «Where does Painting comes From? A Consideration of Kim Whanki and Henri Michaux», Arts Magazine, vol. 59, no 6, février 1985, p. 120-121.

Scipion (Robert), «Henri Michaux. Voyage en Grande-Charabiagne. Extraits», dans Trésors du pastiche, François Caradec éd., Édition Pierre Horay, 1971, p. 275-278.

Segarra [ou Segarra Montaner] (Marta), «Henri Michaux entre le “complexe de Lautréamont” et l’angoisse de la métamorphose», Iris (Grenoble), no 10, 2e semestre 1990, p. 71-83.

—, «Traducir a Henri Michaux», dans Traducción y adaptación cultural: España-Francía, Universidad de Oviedo, 1991, p. 295-302.

—, «Los simbolos de la verticalidad en la obra de Henri Michaux», dans Actas del IV Simposio internacional de la Asociaciòn española de semiòtica (Describir, inventar, transcribir el mundo), Séville, Visor Libros, «Investigaciones Semiòticas IV», 1992, p. 785-794.

—, «Du rythme en littérature: Michaux contre l’alexandrin», dans Les Rythmes: lectures et théories, Jean-Jacques Wunenburger éd., L'Harmattan, 1992, p. 207-214.

—, «La Réalisation de la métaphore chez Henri Michaux», dans Les Ailleurs, 1996, p. 124-135.

—, «Plume y Charlot o el humor de Michaux», Quimera, 1999, p. 36-39.

—, «“La Femme, ce n’est pas moi”: Michaux et la féminité», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 131-147.

Seixo (Maria Alzira), «L’Imagination du voyage: Woolf, Michaux, Saramago: enquêtes périodologiques», dans La parodia, el viage imaginario, Saragosse, 1994, p. 519-529.

Sempé (Dr Jean-Claude), «Les É-mouvances du savoir», La Quinzaine littéraire, 1973, p. 11-13.

Sept (Les), «Henri Michaux ou l’Ermite inventeur d’ectoplasmes», La Gazette des lettres, no 10, 15 juillet 1951, p. 10-15.

Shepler (Frederic J.), «The Interstices of Stories: Poetry and Fiction in the Writing of Henri Michaux», Stanford French Review, vol. 3, no 3, printemps 1979, p. 315-323.

Sieburth (Richard), «Ideograms: Pound / Michaux», L'Esprit créateur, 1986, p. 15-27.

Simon (Jan), Formes et Couleurs, n°3/1948 (sur Ailleurs)

Simon (Luc), «L’Enchanteur caché», L’Herne, 1966, p. 389-390.

Smadja (Robert), «Henri Michaux, poète et peintre», dans Iconotextes, Alain Montandon éd., Gap, C.R.C.D., et Paris, Ophrys, 1990, p. 125-137.

—, «Michaux et l’indéterminé», dans Poétiques de l’indéterminé. Le caméléon au propre et au figuré, Valérie-Angélique Deshoulières éd., Faculté des Lettres et Sciences humaines de Clermont-Ferrand, 1998, p. 261-270.

—, «Michaux et l'allusion autobiographique», dans L'Allusion en poésie, J. Lajarrige et C. Moncelet éds., Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2002, p. 151-164.

Solier (René de), «Henri Michaux, peintre de l’absence», Confluences, no 1(nouvelle série), janvier-février 1945, p. 91-92.

—, «Henri Michaux: gouaches», Le Disque vert, no 4 (nouvelle série), novembre-décembre 1953, p. 63-65.

Starobinski (Jean), «Témoignage, combat et rituel», L’Herne, 1966, p. 355-358 (reprise de la préface du catalogue de l’exposition à la galerie Engelberts, Genève, 1966, p. 5-12).

—, «Le Monde physionomique», dans le catalogue de l’exposition du centre Georges-Pompidou, 1978, p. 65-67 (repris dans Magazine littéraire, 1998, p. 52-54).

—, «La Métamorphose, le calme», dans le catalogue de l’exposition du Centre genevois de gravure contemporaine, 1989, p. 9.

Stefan (Jude), «Hommages», La Nouvelle Revue française, no 422, mars 1988, p. 17.

Steinmetz (Jean-Luc), «La Poésie d’Henri Michaux», Promesse, 1967, p. 80-95.

—, «Le Passage de la ligne», dans Passages et langages, 1987, p. 225-241.

—, «L’Indéfinitif», dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 145-150.

—, «Le Démon d’Henri Michaux», dans Les Ailleurs, 1996, p. 187-197.

Stéphane (Roger), «Michaux: souvenirs désordonnés» (sur Daniel Cordier et Michaux), Libération, 21 janvier 1985, p. 30.

Stétié (Salah), «Un certain Plume contre M. Teste», La Nouvelle Revue française, no 426-427, juillet-août 1988, p. 133-137 repris dans Le Nibbio ou la Médiation des imaginaires, José Corti, 1993, p. 113-121).

Stoullig (Claire), «Entre figuration et défiguration», dans le catalogue Henri Michaux, Œuvres choisies 1927-1984, Musées de Marseille et Réunion des musées nationaux, 1993, p. 24-29.

—, «Frottages magiques: une pratique souveraine», dans Henri Michaux, Frottages, Toulouse, Musée des Abattoirs, 12 novembre 2001-13 janvier 2002, Genève, Musée d'Art et d'Histoire, 23 janvier-14 avril 2002, p. 7-29.

Supervielle (Jules), «Poète visionnaire et studieux» (1957), dans Robert Bréchon, Henri Michaux, Gallimard, 1959, p. 10-11.

—, «Portrait de Michaux», suivi d'une présentation de Michaux à l'occasion d'une conférence, ensemble préfacé par Yves Peyré, Revue de la Bibliothèque nationale, no 14, hiver 1984, p. 3-9 (repris dans Méthodes et savoirs, 1993, p. 91-94).

Tamogami (Kenjiro), «La Problématique des signes dans les dernières œuvres d’Henri Michaux», L’Arche (Tokyo), vol. vi, 1995, p. 99-115.

—, «Henri Michaux et Tchouang-Tseu: l’infini et l’écriture de “l’homme sans nom”», dans Quelques Orients, 1996, p. 117-137.

Tapié (Michel), «Visions d’un poète à élytres», Juin, no 14, 21 mai 1946.

—, «Henri Michaux et le visuel», XXe siècle, no 3, juin 1952, p. 59-60.

Tavernier (René), Liberté de l'esprit, n°4, mai 1949 (sur Nous deux encore)

Temkine (Raymonde), «De Baudelaire à Michaux», Europe, no 456-457: «Baudelaire», avril-juin 1967, p. 234-243.

Terrasse (Jean), «Henri Michaux de l’être du langage au langage de l’être», Synthèses (Bruxelles), no 275, mai 1969, p. 70-87.

Terray (Marie-Louise), «Trajectoires musicales et trajectoires poétiques. Le “sentiment musical” chez Henri Michaux. 1922-1929», Cahiers de sémiotique textuelle, no 14: «Rythme et écriture», 1988, p. 65-82.

Terry (Patricia), «The Invisible Difference: Notes on the Translation of Poetry», dans Translation: Literary, Linguistic, and Philosophical Perspectives, William Frawley éd., Newark, University of Delaware Press, et Londres, Associated Univ. Presses, 1984, p. 54-66.

Thibault (Bruno), «“Voyager contre”: la question de l’exotisme dans les journaux de voyage d’Henri Michaux», The French Review, vol. 63, no 3, février 1990, p. 485-491.

Thiry (Sandrine), «Michaux et Dubuffet, rencontre de deux hommes du commun», dans Corps et savoir, 1998, p. 297-324.

Thomas (Henri), «Passages», nouvelle N.R.F. n°1, janvier 1953

«Michaux, Supervielle», Cahiers de la Pléiade, no 9, printemps 1950, p. 35-41 [35-37] (repris et augmenté dans La Chasse aux trésors, Gallimard, 1961, p. 77-84).

—, «Henri Michaux contre le rêve», La Nouvelle Revue française, no 207, mars 1970, p. 446-449 (repris dans La Chasse aux trésors, Gallimard, rééd. 1992, p. 168-173).

Titus-Carmel (Gérard), «H. M., le guetteur absolu», Catalogue BNF / Gallimard, 1999, p. 56-60.

Tran Van Khai (Michelle), «Mouvements, passages, transgressions: de l’onomatopée à la mythologie», dans Passages et langages, 1987, p. 147-164.

Trassard (Jean-Loup), «“À 8 ans, je rêvais encore d’être agréé comme plante”», L’Herne, 1966, p. 39.

Trotet (François), «Lecture taoïste de Henri Michaux», Europe, 1987, p. 123-133.

—, «Ombres et silences d’Henri Michaux», La Nouvelle Revue française, no 447, avril 1990, p. 54-66.

Trudel (Jean-Sébastien), «L'Expérience du rien chez Henri Michaux: la théologie dans le champ littéraire», Laval théologique et philosophique (Montréal), vol. 58, no 2, 2002, p. 281-296.

Ungaretti (Giuseppe), «Réflexions sur le vide de la parole et sur l’univers rêvé par Michaux, et peut-être par moi», L’Herne, 1966, p. 45-46.

Valette-Fondo (Madeleine), «Paulhan, Michaux: mythologies et poétiques d’écrivains», dans Mythologies de l’écriture. Champs critiques, Jean Bessière éd., P.U.F., 1990, p. 135-146.

—, «L’Autre, le multiple chez Michaux», Études romanesques, no 4, 1996, p. 19-30.

, «Le Dépli du pli ou les “Vingt-deux Plis” de l’enfant Mage», dans Plis et cris, 1997, p. 247-261.

Vandrepote (Pierre), «La Désécriture Michaux», Les Temps modernes, no 487, février 1987, p. 159-165.

Vandromme (Pol), «Henri Michaux: un fabuleux talent ludique», Pourquoi pas? (Bruxelles), 6 mars 1985, p. 120-121.

Van Roger-Andréucci (Christine), «Les Modalités du moi et de l’anonymat dans l’œuvre de Michaux: parcours à travers les pronoms», dans Plis et cris, 1997, p. 51-77.

Venault (Philippe), «Pour en finir avec les “voyages” de Michaux», Magazine littéraire, 1974, p. 16-17.

Verheggen (Jean-Pierre), «Henri Michaux, le frère à Charlot!», Entre zut et zen, La Différence, coll. «Littérature», 1999, p. 45-62.

Vermandoy (Jean), Formes et Couleurs, n°1/1947 (notes sur Ici Poddéma et le Henri Michaux de René Bertelé)

Vilar (Pierre), «Henri Michaux, la philosophie tirée par les cheveux», Littérature (Larousse), no 120, décembre 2000, p. 89-104.

—, «Henri Michaux, mode et posture», dans Le Corps de la pensée, 2001, p. 27-39.

Vivier (Robert), «La Wallonie et Michaux», dans Histoire illustrée des lettres françaises belges, Joseph Hanse et Gustave Charlier éds., Bruxelles, La Renaissance du livre, 1958, p. 405-414.

Vladislav (Jan), «H. M.: dédicaces», Lettre internationale, no 3, hiver 1984, p. 12-13.

Vogel (Christina), «Stratégies littéraires de renversement des valeurs et des visions du monde: Henri Michaux», Colloquium helveticum, no 29: «Ordo inversus», 1999, p. 27-42.

Vollaire (Christiane), «L’Indéfinition des formes», Cahiers bleus, 2000, p. 119-128.

Veydaghs (David), «Henri Michaux : invocation de Lautréamont», in La littérature Maldoror, Actes du VII° colloque international sur Lautréamont (Liège Bruxelles, octobre 2004), Cahiers Lautréamont, livraisons LXXI et LXXII, Du Lérot éditeur, 2005.

WANG (Yu), « Henri Michaux et la poésie chinoise », Poésie/Première, n°67, 2017, p.9-15.

Weibel (Peter), «Dichtung und Droge», dans le catalogue Michaux Meskalin. Die Meskalin Zeichnungen von Henri Michaux, Graz, Neue Galerie, 1998, p. 7-30.

Weyergans (François), «Henri Michaux oiseau de nuit», Le Matin de Paris, 29 janvier 1982, p. 19-20.

Wolfromm (Jean-Didier), «Si vous savez peindre, vous savez dessiner», Magazine littéraire, 1974, p. 18-19.

Wurmser (André), «Henri Michaux ou la Vue et la vision», Vendredi, 4e année, no 137, 17 juin 1938, p. 5.

Zanzotto (Andrea), «Et sans que nous nous en apercevions», Europe, 1987, p. 78-79.

—, «I. Michaux: il buon combattente — II. Michaux: un impegno nelle origini» (1966), Fantasie di avvicinamento, Milan, Mondadori, 1991, p. 101-111.

Zegher (Catherine de), «Adventures of Ink», dans le catalogue Untitled Passages by Henri Michaux, New York, The Drawing Center, 2000, p. 167-175.

Zuccarino (Giuseppe), «Avvicinamenti a Michaux», dans Percorsi animali, Pasian di Prato, Campanotto, 2002, p. 111-194.